DERNIERE MINUTE

Jeux asiatiques d'Ashgabat : le sport pour la paix

En accueillant des athlètes de tout pays, les Jeux asiatiques d'Achgabat prouvent que le sport permet de dépasser les conflits.

Vous lisez:

Jeux asiatiques d'Ashgabat : le sport pour la paix

Taille du texte Aa Aa

Parmi les délégations présentes aux cinquièmes Jeux asiatiques des sports en salle et des arts martiaux qui se poursuivent jusqu’au 27 septembre à Achgabat au Turkménistan, certaines viennent de pays en guerre comme celle de la Syrie. L’un de ses athlètes s’est particulièrement illustré : Majd Eddin Ghazal a remporté la médaille d’or du saut en hauteur.

À Achgabat, au Turkménistan, on bat des records. Majd Eddin Ghazal, originaire de Syrie, a remporté la médaille d’or du saut en hauteur en réalisant la meilleure performance enregistrée à des Jeux asiatiques des sports en salle avec un saut à 2,26 mètres. Aux championnats du monde à Londres, il avait décroché le bronze.

Après une série de compétitions, le jeune athlète de trente ans a trouvé la force de se hisser sur la première marche du podium lors de ces 5èmes Jeux asiatiques. “C’est un grand défi pour les Syriens et les athlètes syriens de venir ici ou à n’importe quelle compétition et de gagner des médailles parce que vous savez comment est la situation aujourd’hui en Syrie, indique Majd Eddin Ghazal. J’ai remporté une douzaine de médailles pour mon pays entre les Jeux asiatiques, les Championnats du monde et la Ligue de diamant et j’en suis très heureux, précise-t-il avant de lancer : Je voudrais dire au monde entier que la Syrie est toujours en vie.”

Valeurs communes

Qu’ils viennent de Chine ou de Taïwan, du Pakistan ou de l’Inde, tous les compétiteurs présents à ces Jeux d’Achgabat se côtoient et partagent les mêmes valeurs.

“Le sport transmet un message d’amour et de paix entre les nations, assure Mowafak Jomaa, président du Comité olympique syrien. Ce qu’on voit dans le sport après chaque compétition, ce sont deux athlètes qui se sont battus pour avoir la médaille d’or et qui se félicitent l’un l’autre à la fin de l‘épreuve et c’est vraiment ce que les sportifs ressentent,” insiste-t-il.

Les compétitions d’athlétisme en salle sont terminées, mais les épreuves se poursuivent à Ashgabat dans d’autres disciplines comme la danse sportive et le bowling jusqu’au 27 septembre.