DERNIERE MINUTE

L’UE désapprouve le référendum kurde

Pour l’UE la tenue d’un référendum sur l’indépendance du Kurdistan est actuellement contreproductive.

Vous lisez:

L’UE désapprouve le référendum kurde

Taille du texte Aa Aa

A l’instar d’une grande partie de la communauté internationale, l’Union européenne déplore la tenue du référendum au Kurdistan irakien. Une attitude regrettée par de nombreux Kurdes comme Ebubekir Isik. Ce chercheur à l’Université libre de Bruxelles est arrivé en Belgique en 2012. Pour lui une indépendance du Kurdistan apporterait “un partenaire fiable pour les Etats-Unis et l’Europe dans la région”. Malgré les pressions irakiennes et internationales le gouvernement régional kurde compte organiser lundi un scrutin sur l’indépendance du Kurdistan. Au mois de juillet l’Union européenne a fait connaître ses réserves à propos de ce scrutin. Pour les Etats membres “des actions unilatérales, comme l’annonce du référendum, sont contreproductives et doivent être évitées”.
Mais sur le terrain les Kurdes jouent un rôle essentiel dans la guerre contre le groupe Etat islamique. Ils sont en première ligne en Irak et en Syrie et espèrent en retour obtenir l’indépendance. Selon Marc Pierini, chercheur au Carnegie Europe, “ils considèrent que la coalition menée par les Etats-Unis, et dans laquelle est la quasi-totalité de l’Europe, a une dette envers eux. Je ne crois pas que cela se traduise par un soutien explicite à l’indépendance, mais plutôt à un appui diplomatique pour trouver une solution”.
Mais l’enjeu est aussi l’accès aux importantes ressources naturelles du Kurdistan. Cette richesse est à l’origine de l’instabilité dans la région. Toutefois la lutte contre le groupe Etat islamique et la chute du prix du pétrole ont entraîné une grave crise économique.