DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le front contre l'indépendance du Kurdistan irakien

Les différends entre Ankara et Bagdad semblent appartenir au passé

Vous lisez:

Le front contre l'indépendance du Kurdistan irakien

Taille du texte Aa Aa

L’Irak, la Turquie et l’Iran s’opposent au référendum sur l’indépendance du Kurdistan irakien prévu ce lundi, et brandissent la menace de sanctions. Les trois pays envisagent des mesures de rétorsion “coordonnées”, pour dénoncer le scrutin prévu ce lundi. Une ligne soutenue par l’ONU, qui craint une déstabilisation de la région.

“Nous allons discuter dans le détail et sans délai du type de sanctions qui doivent être prises”, a déclaré le Président de la République de Turquie Recep Tayyip Erdogan. “Je ne vais pas les dévoiler maintenant, mais nous allons les évoquer au conseil de sécurité national et en réunion de cabinet, pour savoir quand ces mesures seront imposées et quelle sera la feuille de route”.

La Turquie ne veut pas s’exposer elle aussi aux velléités séparatistes de sa minorité kurde. L’ONU a proposé d’aboutir d’ici trois ans à un accord entre le Kurdistan irakien et Bagdad sur le statut de la région autonome, à condition que le Kurdistan renonce à son référendum. Une délégation kurde doit se rendre à Bagdad ce samedi pour discuter d‘éventuelles alternatives.