DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Vhils : le street art qui fait du bruit


Cult

Vhils : le street art qui fait du bruit

Ses oeuvres font du bruit, et sont uniques au monde.
Alexandre Varto, alias Vhils, est un artiste portugais à la renommée, grandissante.

Pour lui, tous le smoyens sont bons pour graver ses oeuvres sur, et dans les murs des grandes villes: notamment des explosifs, pour dessiner des portraits géants.


Vhils a commencé à graffer à l‘âge de 13 ans, dans la banlieue de Lisbonne. Aujourd’hui il expose dans le monde entier, aux côté des plus grands.
Après des études de graphisme, il emménage à Londres en 2007 pour étudier les Beaux Arts. Dès 2008, il obtient une première consécration au Cans Festival de Londres, en exposant une oeuvre, “Scratching the Surface”, à côté de celle de Bansky. Depuis, il expérimente toujours de nouvelles techniques.

Alexandre Varto:
Le nom de Vhils vient de cette époque où je faisais du graff. Je dessinais rapidement ces lettres pour signer, j’aimais bien cela. Le nom est resté, mais mon travail a évolué(…) J’ai commencé avec les graffittis, c’est ma base, mon école. À partir de là, j’ai commencé à tester d’autres moyens d’expressions, et un nouveau concept d’extraction. Je n’ajoute pas quelque chose au mur, je prends quelque chose du mur.”

A Lisbonne Vhils a collaboré avec Shepard Fairy, resté célèbre pour son portrait d’Obama, “Hope”.



Alexandre Varto:
Travailler avec Shepard Fairy a été un grand honneur, c’est une référence. Il a commencé en 88 ou 89. Et ce n’est pas seulement quelqu’un que j’admire. Il reste humble et travaille dur. Il croit énormément en ce mouvement qu’est le street art.

Lisbonne et bien d’autres villes dans le monde entier, affichent sur leurs murs les créations de Vhils. Un artiste complet qui va bien au-delà de ce que l’on appelle le street art.

Il sera présent à Paris, au Centquatre à partir du 19 mai 2018 pour présenter au public une vue d’ensemble de son travail, mais aussi d’aller une nouvelle fois à la rencontre d’une ville et de ses habitants.

Le choix de la rédaction

Prochain article
Rodin exposé en lumière à New York

Cult

Rodin exposé en lumière à New York