DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les priorités du prochain directeur du Staatsoper de Berlin


musica

Les priorités du prochain directeur du Staatsoper de Berlin

En partenariat avec

Le Staatsoper Unter den Linden de Berlin a rouvert ses portes avec faste le 3 octobre. Au programme : “Scènes du Faust de Goethe” de Robert Schumann interprété par la troupe de l’institution berlinoise sous la direction de Daniel Barenboim. A cette occasion, nous avons rencontré son nouveau directeur général Matthias Schulz. Il nous dit vouloir “commander de nouveaux opéras”, “lancer une réflexion” sur le Staatsoper, mais aussi encourager des artistes “qui sont ouverts pour tenter de nouvelles choses.”

Un nouveau Staatsoper, un nouvel homme à sa tête. Son directeur général désigné Matthias Schulz qui prendra officiellement ses fonctions au printemps prochain ne manque pas de projets ambitieux. Il nous donne quelques-unes de ses priorités.

“Commander de nouveaux opéras au Staatsoper, c’est quelque chose de très important pour moi, souligne Matthias Schulz. Je crois que c’est essentiel d’entamer une réflexion sur cet opéra dans sa globalité, de voir comment il fonctionne, pourquoi il devrait jouer un rôle tellement important dans une société qui fonctionne… On y réfléchit différemment quand on est là au moment de la création d’un opéra, de la mise en place du livret et de la musique et lors de la rencontre entre un compositeur et un directeur. Mon grand espoir, c’est de montrer une nouvelle oeuvre une fois par an,” assure-t-il.

“Faire éclore de nouvelles stars de l’opéra”

“Ce qui est aussi important pour moi, poursuit-il, c’est l’opera studio qui existe depuis un certain temps maintenant, poursuit-il. Je veux que les chanteurs incarnent le Staatsoper, je veux encourager un nouveau type de chanteur lyrique qui ne construit pas sa carrière sur cinq airs seulement et qui soit intéressé par la programmation. [Il nous faut] des chanteurs ouverts pour tenter de nouvelles choses, qui cherchent leur propre voie et de ce point de vue, contribuer à faire éclore de nouvelles stars de l’opéra est très important pour moi,” insiste-t-il.

Strauss mais pas que…

“Quand on regarde quels compositeurs et quels directeurs généraux ont laissé leur empreinte dans l’histoire du Staatsoper, indique Matthias Schulz, on se rend compte que c’est une institution incroyable. Les compositeurs les plus connus, ce sont Meyerbeer, Spontini et plus tard, bien sûr, Richard Strauss ; Richard Strauss est au coeur du Staatsoper, mais on va aussi mettre un accent sur Meyerbeer et Spontini,” conclut-il.

Cette interview a été réalisée en collaboration avec Opera Online.

Le choix de la rédaction

Prochain article
Pinocchio inaugure La Monnaie rénovée

musica

Pinocchio inaugure La Monnaie rénovée