DERNIERE MINUTE

Grand Prix de Tachkent : Matniyazova, reine de la journée

Il y a eu beaucoup d’action et d‘émotion en ce deuxième jour du Grand Prix de Tachkent !

Vous lisez:

Grand Prix de Tachkent : Matniyazova, reine de la journée

Taille du texte Aa Aa

Il y a eu beaucoup d’action et d‘émotion en ce deuxième jour du Grand Prix de Tachkent !

Notre femme du jour, c’est l’Ouzbek Gulnoza Matniyazova. La tenante du titre a conservé sa couronne, avec la manière. Elle a dominé la Danoise Emilie Sook en -70kg. Tachkent, tournoi qu’apprécie tout particulièrement Matniyazova car c’est ici qu’elle avait remporté son 1er Grand Prix l’an dernier. Et la judoka de 23 ans n’a gagné aucun tournoi de ce niveau ailleurs que chez elle. Et la championne a été fêtée comme il se doit. L’hymne national a raisonné dans toute la salle. Un grand moment pour Matniyazova !

“Tout d’abord, je suis contente de cette première place. J’ai travaillé très dur, je me suis beaucoup entraîné. Je veux remercier mes entraîneurs qui m’ont appris toutes ces techniques et qui me poussent à m’entraîner. C’est grâce à cela que je suis là aujourd’hui”, déclarait Gulnoza Matniyazova après sa victoire.

Notre homme du jour est l’Israélien Sagi Muki. Ce dernier a pris le meilleur sur le Mongol Nyamsuren en finale.
Et il a fallu attendre le golden score pour que les deux hommes se départagent. Muki a été extrêmement solide et puissant pour inscrire un waza ari et mettre fin au combat.
Il s’agit du premier sacre de Muki en Grand Prix chez les -81kg. Auparavant il s‘était imposé à La Havane et au Grand Slam de Baku en 2014 en -73kg.
Cette victoire, Muki est allé la chercher et l’apprécie à sa juste valeur.

“Le dernier combat a été vraiment long et golden score également. Nous étions tous les deux fatigués et je suis content d’avoir attaqué au bon moment pour le battre. Il était fort, tout le monde est fort dans cette catégorie. J’ai besoin de me construire. Je suis heureux que tout se soit bien passé aujourd’hui. Je me sens vraiment bien”, estime Sagi Muki.

En -63kg, Kathrin Unterwurzacher a battu Hannah Martin. L’Autrichienne a dominé l’Américaine au sol. La numéro 3 mondial remporte ainsi son deuxième Grand Prix de la saison après celui d’Antalya en avril. À Tachkent, il s’agit de son premier succès. Elle avait notamment pris l’argent en 2014.

En -73kg, la finale opposait l’Ouzbek Boboev au Kazakhe Smagulov. Et les fans locaux ont été déçus puisque Smagulov s’est imposé sur un fantastique ippon. Il remporte ainsi son premier succès sur le circuit mondial depuis plus de deux ans et son titre à Budapest en juin 2015.
Cette année, il avait notamment pris la troisième place au Grand Prix de Tbilisi.

Et pour finir, quoi de mieux qu’un Uchi Mata parfaitement éxécuté par l’Azerbaïdjannais Fagan Guluzada. Un bel exemple d’une technique classique du judo.