DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le dernier Eurogroupe de l'inflexible Wolfgang Schaüble

Hommages émus ou souvenirs amers : Schaüble, au moment de son départ, ne laisse pas ses collègues indifférents

Vous lisez:

Le dernier Eurogroupe de l'inflexible Wolfgang Schaüble

Taille du texte Aa Aa

Un drapeau européen : voilà le cadeau d’adieu de ses collègues de l’Eurogroupe à Wolfgang Schaüble. Le ministre allemand des finances a participé ce lundi à sa dernière réunion avec ses dix-huit homologues. L’occasion de dresser un bilan de son action, non dénué de fierté.

“Nous avons réussi à stabiliser l’euro, ce qui n’est pas rien, compte tenu du nombre important de sceptiques, a-t-il déclaré. J’ai retiré de la satisfaction à en prendre ma part pendant huit ans. Ca a été un temps heureux. Mais huit ans, c’est assez. Il est temps de faire un pas de côté et d’entreprendre autre chose.”

Bruno Le Maire, son homologue français, avait eu l’occasion de travailler avec lui en tant que ministre il y a déjà plusieurs années. Il lui a rendu hommage : “Je considère Wolfgang Schaüble comme un grand ministre des finances, comme un grand Européen et comme l’un de mes grands amis.”

Son premier Eurogroupe remonte à 2009 alors que débutait la crise de la dette grecque. George Papakonstantinou était alors ministre des finances. Il se souvient : “Aucun doute sur le fait qu’il était un négociateur coriace, quelqu’un qui défendait ses idées et les positions de l’Allemagne très fortement et compte tenu du poids de l’Allemagne, il a souvent imposé ces décisions au reste de l’eurozone.”

Wolfgang Schaüble va à présent prendre la présidence du Bundestag, la chambre basse du Parlement allemand.