DERNIERE MINUTE

[Infographie] Des éleveurs français crient au loup

Les éleveurs ne se disent pas contre les loups, mais veulent des garanties pour la sécurité de leurs troupeaux

Vous lisez:

[Infographie] Des éleveurs français crient au loup

Taille du texte Aa Aa

Des centaines d‘éleveurs français et leur millier de brebis ont manifesté dans les rues de Lyon contre le futur plan loup du gouvernement. Un plan accusé de donner tous les droits au prédateur.

Les éleveurs ne se disent pas contre les loups, mais veulent des garanties pour la sécurité de leurs troupeaux.

L’an dernier, plus de 9 000 brebis ont été tuées par des loups. Le montant des indemnités versées aux éleveurs est désormais de plus de 22 millions d’euros, alors que le nombre de loups en France n’est que de 360…

Les négociations entre syndicats agricoles, associations de protection des animaux et représentants de l’Etat pour la période 2018-2023 n’en sont qu‘à leur début et les éleveurs ne comptent pas se laisser faire.

Répartition du loup en France, données, 2015-2016, Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage

Ils estiment que le plan pose deux problèmes majeurs puisqu’il privilégie les tirs de défense et d’effarouchement à l’abattage des loups et conditionne les indemnisations des éleveurs à la mise en place de mesures de protection. Or difficile de faire coexister les dites mesures de protection et le pastoralisme…

Ces dernières années, le nombre de troupeaux de moutons en France est resté stable, autour de sept millions de bêtes.

Le problème de la réintroduction du loup n’est pas propre à la France. En Italie, en Espagne et en Allemagne, le problème fait aussi l’objet de débat passionnés entre défenseurs du loup et éleveurs.

Plus de 1 000 brebis ont défilé dans les rues de Lyon le 9 octobre

Infographies : Vincent Coste