DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'UE veut sauver l'accord sur le nucléaire iranien

L'Union Européenne veut sauvegarder le dialogue avec Téhéran. En parallèle, elle reste ferme face à la Corée du Nord.

Vous lisez:

L'UE veut sauver l'accord sur le nucléaire iranien

Taille du texte Aa Aa

L’Union européenne veut être à l’avant-garde du combat diplomatique contre la prolifération nucléaire. Les 28 font bloc contre la proposition américaine de décertifier l’accord sur le nucléaire iranien. Ils veulent convaincre le Congrès américain de respecter l’accord avec Téhéran.

“Le plan d’action conjoint est un accord majeur dans le cadre de la lutte contre la proliferation, a déclaré Jean-Yves Le Drian, le ministre français des affaires étrangères. Nous souhaitons vraiment que l’UE fasse aussi pression sur le Congrès, pour que le Congrès américain ne remette pas en cause cet accord.”

L’UE développe donc une approche en douceur avec Téhéran en levant les sanctions. Et il ne s’agit pas seulement de nucléaire. En réalité, les Européens considèrent que l’Iran a un rôle majeur à jouer pour la stabilité au Moyen-Orient. Dans le même temps, ils ont décidé d’accentuer les sanctions contre la Corée du Nord.

“Nous prenons des mesures spécifiques sur les versements de la diaspora nord-coréenne vers la Corée du Nord, sur les gels des actifs, et sur la vente des produits de luxe, explique Boris Johnson, le chef de la diplomatie britannique. C’est ainsi que l’UE peut intensifier la pression sur Pyongyang.”

Les inquiétudes sont profondes en Europe quant aux capacités nucléaires de Pyongyang et sa menace sur la sécurité mondiale. Les officiels de l’UE souhaitent des sanctions qui ciblent spécifiquement le régime et les dirigeants nord-coréens et n’aggravent pas la situation de la population.