DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les Ukrainiens disent non à la corruption

5 000 manifestants ont demandé la démission du président Petro Porochenko

Vous lisez:

Les Ukrainiens disent non à la corruption

Taille du texte Aa Aa

Des tentes sur Maidan. À Kiev, la place de l’Indépendance redevient le symbole de la contestation des Ukrainiens. Ce mardi 5 000 manifestants ont exigé la démission du président Petro Porochenko.
À l’image de son opposant Mikheïl Saakachvili, l’ex-président géorgien devenu ukrainien en 2015 mais déchu de sa nationalité l‘été dernier par… Petro Porochenko.

« Un seul et unique individu s’est arrogé le système judicicaire tout entier », a déclaré Mikheïl Saakachvili devant la foule. « Voilà pourquoi il n’y a pas d‘équité entre Ukrainiens. Les tribunaux ne travaillent que pour lui, ses partenaires financiers et ses camarades. Il s’est aussi arrogé le Parlement. »

Les manifestants exigent du pouvoir d’en faire plus contre la corruption, qui reste endémique malgré les promesses des nouvelles autorités pro-occidentales.
Aucun haut responsable n’a été condamné par la justice depuis la chute de l’ex-président prorusse Viktor Ianoukovitch en dépit d’arrestations très médiatisées.

L’opposition réclame la fin de l’immunité parlementaire. Les manifestants vont camper devant le Parlement jusqu‘à ce que leurs exigences soient satisfaites.