DERNIERE MINUTE

Les Ukrainiens disent non à la corruption

Les Ukrainiens disent non à la corruption
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Des tentes sur Maidan. À Kiev, la place de l’Indépendance redevient le symbole de la contestation des Ukrainiens. Ce mardi 5 000 manifestants ont exigé la démission du président Petro Porochenko.
À l’image de son opposant Mikheïl Saakachvili, l’ex-président géorgien devenu ukrainien en 2015 mais déchu de sa nationalité l‘été dernier par… Petro Porochenko.

« Un seul et unique individu s’est arrogé le système judicicaire tout entier », a déclaré Mikheïl Saakachvili devant la foule. « Voilà pourquoi il n’y a pas d‘équité entre Ukrainiens. Les tribunaux ne travaillent que pour lui, ses partenaires financiers et ses camarades. Il s’est aussi arrogé le Parlement. »

Les manifestants exigent du pouvoir d’en faire plus contre la corruption, qui reste endémique malgré les promesses des nouvelles autorités pro-occidentales.
Aucun haut responsable n’a été condamné par la justice depuis la chute de l’ex-président prorusse Viktor Ianoukovitch en dépit d’arrestations très médiatisées.

L’opposition réclame la fin de l’immunité parlementaire. Les manifestants vont camper devant le Parlement jusqu‘à ce que leurs exigences soient satisfaites.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.