DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'ultimatum de Madrid a pris fin, la Catalogne répond

Le bras de fer institutionnel entre Madrid et Barcelone continue

Vous lisez:

L'ultimatum de Madrid a pris fin, la Catalogne répond

Taille du texte Aa Aa

L’ultimatum de Madrid a expiré à 10h, la réponse du président de la Catalogne Carles Puigdemont est arrivée, la balle était dans le camp de Mariano Rajoy, mais le bras de fer continue.
C’est par une lettre que Puigdemont a fait savoir que le parlement catalan n’avait pas voté l’indépendance le 10 octobre dernier, mais qu’il pourrait le faire si Madrid persiste dans la “répression” avec l’article 155 de la Constitution et donc à empêcher le dialogue.

Si le gouvernement de l’Etat persiste à empêcher le dialogue et poursuivre la répression, le Parlement de Catalogne pourra procéder, s’il l’estime opportun, au vote d’une déclaration formelle d’indépendance qu’il n’a pas votée le 10 octobre“, a t-t-il précisément écrit à Mariano Rajoy.

A 10h30, le gouvernement espagnol a tenu une conférence de presse. Insatisfait de la réponse des autorités catalanes, il compte poursuivre la procédure d’activation de l’article 155 de la Constitution en vue de suspendre l’autonomie de la Catalogne. Le conseil des ministres doit se réunir samedi pour transmettre les détails au Sénat. Ce sera une première historique pour le pays.