DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les vendanges de Montmartre

“Je déclare ouvert le 84e ban des vendanges avec vous tous mes amis.

Vous lisez:

Les vendanges de Montmartre

Taille du texte Aa Aa

“Je déclare ouvert le 84e ban des vendanges avec vous tous mes amis. Ensemble, continuons à faire le bien dans la joie et que la lumière soit”, lance Alain Coquard, président de la République de Montmartre.

Chapeau, cape noirs et longue écharpe rouge. Chaque année, c’est le président de la République de Montmartre qui donne le top départ symbolique des vendanges à Paris.

Un mois plus tôt, une trentaine de vendangeurs ont récolté le raisin des
1 600 pieds de vignes de la butte de Montmartre. Sous l’oeil de Vincent, vigneron du Clos-Montmartre depuis plus d’un an : “C’est rare qu’on trouve une vigne au coeur de la ville. C’est très enrichissant aussi de voir un vignoble se développer même entre les habitations, d’avoir une bonne production et de faire du bon vin.”

Cette année 1050 kilos de raisin ont été récoltés. Des sceaux bien remplis, envoyés directement dans la cave de la mairie du 18e arrondissement à Paris pour être vinifiés.

Première étape, le tri des grappes avec Sylviane Leplatre, l’oenologue de la vigne de Montmartre : “Nous sommes entrain de trier les raisins de façon à pouvoir sélectionner les raisins les plus intéressants pour élaborer le rouge. Et les raisins les plus appropriés pour élaborer le rosé.”

Suite de la recette : passage à l’égrappoir, pressage et fermentation. Dans un an, les quelques 800 bouteilles de vin parisien produites seront vendues au profit d’oeuvres caritatives