DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Playboy fait poser sa première playmate transgenre

Pour son numéro dédié à son créateur, Hugh Hefner, Playboy a choisi une jeune femme transgenre comme playmate.

Vous lisez:

Playboy fait poser sa première playmate transgenre

Taille du texte Aa Aa

Attention collector ! Le numéro de novembre-décembre de Playboy est historique à double titre. Comme à chaque fois depuis sa création, voici 64 ans, les pages centrales du magazine coquin sont le domaine de la fameuse playmate. Et en la matière, le mannequin de la dernière édition américaine respecte les codes visuels qui ont fait le succès du titre de presse frappé du lapin à noeud papillon. Ce n’est pas la nationalité d’Ines Rau qui la distingue. La jeune femme, âgée de 26 ans, n’est pas la première Française à avoir posé pour le cahier central. Ines est tout simplement la toute première playmate transgenre.

Ines Rau a confié que Hugh Hefner, le fondateur de Playboy décédé en septembre dernier, l’avait personnellement choisie pour être la première playmate transgenre. Il lui a également dit qu’il était très fier d’elle.


”Debout du bon côté de l’histoire”

“La beauté de chaque femme mérite d‘être célébrée” et “personne ne mérite plus d’être une femme, que celles qui subissent quotidiennement de mauvais traitements et sont considérées comme des moins que rien” a déclaré la jeune femme après la publication du magazine. Ines Rau a indiqué avoir reçu de très nombreux messages d’encouragement, mais aussi des insultes…. Mais pour Ines, “il y aura toujours des trolls. Mais si je peux contribuer à ce que d’autres puissent s’aimer telles qu’elles le sont, ça vaut la peine”.

Certains lecteurs mécontents ont directement contacté le magazine. Certains habitués ont par exemple affiché “leur dégoût” et annoncé vouloir résilier leur abonnement. Playboy a décidé de publier sur les réseaux sociaux leurs réactions, ainsi que celles qui étaient très largement positives. Playboy a également fait un parallèle entre une autre polémique qui avait éclatée dans les années 60. En mars 1965, la première playmate noire, Jenny Jackson, avait aussi suscité une très vive hostilité.


Le magazine de charme avait déjà par le passé ouvert ses pages à des modèles transgenres, mais jamais pour en faire sa playmate. Ainsi Ines Rau était déjà apparue dans Playboy en mai 2014, mais comme “simple mannequin”. La Britannique Caroline Cossey a été la première femme transgenre à poser pour Playboy dans les années 90. Dans un message posté sur Twitter, après le décès d’Hefner, elle a indiqué que le fondateur de Playboy l’avait toujours soutenu et lui proposant, par exemple, de faire la une de son magazine.


”Repose en paix, Hugh Hefner, merci pour m’avoir permis de partager mon histoire et pour ton soutien et ton support qui m’a aidée pendant ma campagne pour les droits des trans”

L’autre grande première de cette édition spéciale vient de sa couverture totalement occupée pour la première fois par un homme seul, Hugh Hefner âgé de 39 ans en l’occurrence. A une dizaine de reprises, des hommes étaient apparus en couverture, mais toujours accompagnés de mannequins.