DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

The Brief: Babis, le populiste pragmatique

Vous lisez:

The Brief: Babis, le populiste pragmatique

Taille du texte Aa Aa

Mais qui est réellement Andrej Babis, l’homme qu’on présente comme le Donald Trump tchèque? Un homme qui ne voulait pas faire de politique et qui est aujourd’hui en passe de devenir Premier ministre. Il a remporté les élections en faisant campagne contre la corruption, l’accueil des migrants et la zone euro. Populiste? Oui. Eurosceptique? Pas si sûr…

“Il a toujours été très critique”, explique Vit Dotsal, directeur de recherche au think tank tchèque AMO. “C’est un populiste donc il accuse Bruxelles de tous les maux mais je ne dirais pas qu’il est tout à fait anti-européen”.

La République tchèque pourrait basculer dans le clan des pays d’europe centrale à tendance euro-sceptique comme l’Autriche, la Hongrie et la Pologne. Mais dans les faits, Babis est un libéral plutôt pragmatique. Derrière ses discours populistes se cache probablement une politique européenne emprunte de réalisme.

“Je pense que ce qui montre vraiment le visage européen de la politique Tchèque, ce sont les relations avec l’Allemagne”, analyse Vit Dotsal. “Elles sont bonnes et elles vont le rester. Andrej Babis n’a aucun intérêt à entrer en conflit avec Berlin ou Bruxelles”.

Son programme anti-migrants a séduit une grande partie de la population. Particulièrement les électeurs âgés et peu éduqués. Mais pour appliquer son programme politique, il devra trouver un ou plusieurs partenaires de coalition.