DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Une Catalogne sans autonomie, vraiment ?

Retour sur ce que signifie l'article 155 de la Constitution espagnole et sur les mesures concrètes de suspension de l'autonomie de la Catalogne.

Vous lisez:

Une Catalogne sans autonomie, vraiment ?

Taille du texte Aa Aa

Avec l’autorisation du Sénat espagnol donnée à Mariano Rajoy de suspendre l’autonomie de la Catalogne et de démettre son adversaire Carles Puigdemont, voici concrètement quelles mesures seront mises en place.

Madrid devrait ainsi destituer l’ensemble du gouvernement catalan, la Generalitat, et treize autres “conseillers”. L’un d’entre eux, Santi Vila, en charge des entreprises, a démissionné jeudi soir. Le gouvernement espagnol devrait prendre aussi le contrôle de la police catalane, des finances de la région mais le contrôle des médias, dont il était question, n’a lui pas été autorisé par le sénat espagnol.

Sous six mois, Madrid devrait convoquer de nouvelles élections régionales, ce que seul le gouvernement catalan peut faire en temps normal.

Police, finances publiques et fiscalité, autant de domaines d’acitivité qui touchent à la vie quotidienne de tous les Catalans et auxquels l’exécutif de la région aura bien du mal à renoncer. Car ce sont autant de symboles de l’autonomie de la région qui passeraient dans les mains du pouvoir central.

Et puis, pour vérrouiller le tout, Mariano Rajoy demande à pouvoir désigner “une autorité” qui aura trente jours pour vérifier qu’aucun texte de loi ne va à l’encontre des mesures prises pour contrôler la Catalogne.