DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'exécutif catalan convoqué jeudi matin par la justice

Le président Catalan ne se rendra pas à Madrid pas crainte d'un procès inéquitable.

Vous lisez:

L'exécutif catalan convoqué jeudi matin par la justice

Taille du texte Aa Aa

Convoqué par la justice, l’ex-président catalan ne compte pas rentrer en Espagne. Depuis lundi, Carles Puigdemont s’est installé dans la capitale européenne. Il a notamment indiqué qu’il entendait rester sur place dans l’attente d’obtenir des garanties d’un procès impartial.


Mardi, juste après la conférence de presse de Carles Puigdemont, le représentant du gouvernement espagnol en Catalogne a réagi.

Enric Milllo : “La seule chose qui vaille d‘être mentionnée après cette conférence de presse est qu’il a reconnu que le 21 décembre prochain aura lieu un scrutin régional, démocratique, et légal en Catalogne.”

Si Carles Puigdemont a choisi de rester à Bruxelles, mardi soir, son ex-ministre de l’Intérieur Joaquim Forns a préféré rentrer à Barcelone (ainsi que plusieurs autres ministres). A son arrivée à l’aéroport, il a été pris à partie par des anti-indépendantistes qui l’ont copieusement insulté.

Tous les membres du gouvernement catalans sont appelés à comparaître jeudi matin devant un tribunal à Madrid en vue de leur inculpation pour rébellion et sédition.


Quant à la présidente du Parlement catalan elle a été convoquée avec cinq de ses collègues devant la Cour suprême espagnole, une instance compétente pour juger les députés.
Tous risquent de quinze à trente ans de prison pour avoir soutenu et organisé la déclaration d’indépendance de la Catalogne.

Avec Agences