Prison requise contre huit membres du gouvernement catalan destitué

Access to the comments Discussion
Par Euronews
Prison requise contre huit membres du gouvernement catalan destitué

<p>Quelques jours de répit pour ces députés indépendantistes catalans. Leur audition devant la Cour suprême espagnole a été ajournée au 9 novembre prochain à la demande de leur avocat.<br /> Six membres du Parlement catalan dont sa présidente s‘étaient bien présentés jeudi matin devant la justice espagnole, convoqués dans le cadre de la procédure engagée après la déclaration d’indépendance.</p> <p><blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="fr" dir="ltr"><a href="https://twitter.com/hashtag/Catalogne?src=hash&ref_src=twsrc%5Etfw">#Catalogne</a>: l’audition de députés indépendantistes ajournée au 9 novembre <a href="https://t.co/noTnFpvEMj">https://t.co/noTnFpvEMj</a> <a href="https://twitter.com/hashtag/AFP?src=hash&ref_src=twsrc%5Etfw">#AFP</a></p>— Agence France-Presse (@afpfr) <a href="https://twitter.com/afpfr/status/926050017529466880?ref_src=twsrc%5Etfw">2 novembre 2017</a></blockquote><br /> <script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script></p> <p>En revanche, pas de report pour les auditions devant l’Audience nationale, 14 membres du gouvernement catalan destitués étaient convoqués jeudi. Cinq manquaient à l’appel ce matin dont Carles Puigdemont, en Belgique depuis lundi. Il refuse de se rendre à Madrid ans garantie d’obtenir un procès impartial. Il dénonce “un procès politique”. _“Il ne va pas à Madrid. J’ai proposé qu’on l’interroge ici, en Belgique. C’est possible. Je ne sais pas si on le fera, mais c’est possible. J’ai déjà eu dans le passé de cas comme ça” a déclaré son avocat belge, Me Paul Bekaert. </p> <p><blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="fr" dir="ltr">Catalogne : le parquet espagnol requiert la prison pour huit membres du gouvernement catalan destitué <a href="https://t.co/we3OKC803z">https://t.co/we3OKC803z</a></p>— Le Monde (@lemondefr) <a href="https://twitter.com/lemondefr/status/926052874802561024?ref_src=twsrc%5Etfw">2 novembre 2017</a></blockquote><br /> <script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script></p> <p>La justice espagnole demande que tous soient inculpés pour détournements de fonds publics, sédition et rébellion.<br /> S’ils ne répondent pas à leur convocation, le parquet demande leur arrestation, et pour ceux qui se trouvent à Bruxelles, comme Carles Puigdemont, l’Espagne devra délivrer un mandat d’arrêt européen. La justice belge aurait alors 60 jours pour les remettre à l’Espagne.</p> <p><em>avec <span class="caps">AFP</span></em></p>