DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Climat : avancer, malgré Trump

Des élus américains se mobilisent au niveau local pour lutter contre le réchauffement climatique. En vain ?

Vous lisez:

Climat : avancer, malgré Trump

Taille du texte Aa Aa

Dans les rues de Bonn en Allemagne, des milliers de personnes ont manifesté ce matin en marge de la COP 23. Elles demandent aux gouvernements de faire plus d’efforts pour lutter contre le réchauffement climatique.
Cible n°1 des manifestants : Donald Trump. Le président américain a annoncé en juin dernier que les États-Unis se retiraient de l’accord de Paris.

En réaction, outre-Atlantique de nombreux politiques ont créé « America’s Pledge », l’engagement américain. Une initiative qui rassemble des États, des collectivités locales, des entreprises. Autant d’acteurs décidés à accélérer leurs efforts pour réduire les émissions de gaz à effet de serre des États-Unis, deuxième pollueur mondial après la Chine. Parmi eux, l’ancien maire de New York Michael Bloomberg et l’ancien vice-président Al Gore.

« Quoi qu’il se passe au niveau national, notre ville, toutes celles qui sont au bord du Mississippi et beaucoup d’autres aux États-Unis sont mobilisées », assure Frank Klipsch, maire de Davenport dans l’Iowa. « Nous continuons à travailler sur les problèmes causés par le réchauffement climatique qui nous inquiètent et sur lesquels nous concentrons nos efforts. »

« On essaye de faire pression pour montrer qu’on fait toujours partie de cette initiative et qu’on est inquiets », poursuit Lionel Johnson, maire de St Gabriel en Louisiane.

Inquiets, les élus américains peuvent l‘être. Selon un rapport récent, leurs efforts à l‘échelle locale ne suffisent pas à compenser l’inaction du gouvernement fédéral.