DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Grèce : vers des procédures d'adoption facilitées ?

Vous lisez:

Grèce : vers des procédures d'adoption facilitées ?

Taille du texte Aa Aa

Si adopter un enfant relève souvent du parcours du combattant, en Grèce, la procédure est vécue comme un véritable cauchemar par les futurs parents.

Ils se heurtent d’abord à un manque de réglementation claire en matière d’adoption dans leur pays et doivent patienter au minimum quatre ans avant de voir leur dossier éventuellement approuvé par les services de protection de l’enfance. Une attente insupportable aussi pour les orphelins.

‘‘Pendant que les tribunaux examinent les dossiers avant de prendre des décisions très sérieuses, les bébés en attente d’adoption doivent demeurer dans les orphelinats. C’est un laps de temps qui n’est pas nécessaire, que nous ne voulons pas et que nous essayons de remplacer par des séjours en famille d’accueil”, explique Sophia Konstantellia, responsable des services de Protection de l’enfance.

“Nous voulons établir des règles claires pour tous les paliers de la procédure d’adoption. Multiplier aussi le nombre de travailleurs sociaux qui sont chargés de faire les recherches et les enquêtes indispensables à chaque adoption. Cela permettra ainsi de transformer les quatre, cinq ou même six ans d’attente actuels en une année voire une année et demie d’attente”, détaille Théano FOTIOU, Ministre déléguée à la solidarité sociale.

Fay Doulgkeri, euronews:
“La nouvelle philosophie du gouvernement s’attache à faire en sorte que les orphelins n’attendent pas dans des centres de la protection de l’enfance, ne serait-ce qu’une minute, mais qu’ils soient adoptés rapidement ou placés dans des familles d’accueil. C’est la ligne stricte que suit ce nouveau projet de loi”.