DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Fin de règne pour Mugabe, le plus vieux dirigeant du monde ?

Etre trahi par un fidèle lieutenant est plutôt fréquent dans un pays autoritaire. Après 37 ans de pouvoir sans partage, cela vient d'arriver au président zimbabwéen Robert Mugabe.

Vous lisez:

Fin de règne pour Mugabe, le plus vieux dirigeant du monde ?

Taille du texte Aa Aa

La prise de contrôle du Zimbabwe par l’armée est un coup d’Etat qui ne dit pas encore son nom. Selon plusieurs sources dans ce pays d’Afrique australe, Robert Mugabe, qui y règne en maître absolu depuis 37 ans, est détenu avec sa famille dans sa résidence à Borrowdale, un quartier de la capitale, Harare. Sa femme, Grace, serait également prisonnière, alors qu’elle avait toutes les chances, à 52 ans, de succéder à son vieil époux de 93 ans, malade et fragilisé.


Robert Mugabe peut se mordre les doigts d’avoir démis de ses fonctions la semaine dernière Emmerson Mnangagwa, qui occupait le poste de vice-président et était l’un des plus fidèles lieutenants du président zimbabwéen. Mnangagwa, apparemment réfugié chez la voisine, l’Afrique du Sud, n’est pas pour rien surnommé “le crocodile”, réputation acquise lorsqu’il était l’impitoyable chef des services de renseignements. A 75 ans, il entretient des liens étroits avec l’actuel chef d‘état-major, le général Constantino Chiwenga, qui vient justement d’ordonner l’intervention de l’armée.

Emmerson Mnangagwa, celui qui veut être président à la place du président :


Le couple Mugabe est tombé dans la gueule du “crocodile”

Humilié, le vice-président limogé avait juré de revenir au Zimbabwe pour diriger le parti au pouvoir, la Zanu-PF, lançant au président Mugabe : “Il n’est pas votre propriété personnelle ni celle de votre épouse”. Il avait ajouté qu’ils se prenaient tous les deux pour des “demi-dieux”. Robert Mugabe est le plus vieux chef d’Etat dans le monde, sans doute grâce au régime autoritaire et répressif qu’il maintient depuis des décennies.

Le couple au temps de sa gloire :


Grace Mugabe, quant à elle, tire sa puissance de la Ligue des femmes de la Zanu-PF qu’elle préside, et du groupe G-40, qui rassemble des jeunes militants du parti, réputés très agressifs, qui la soutiennent. La Première dame, connue également pour ses colères et ses goûts de luxe, n’est guère aimée au sein du mouvement présidentiel.

Président “pour toujours”, Mugabe peut oublier

Robert Mugabe avait prévu de se représenter à l‘élection présidentielle de 2018, disant qu’il comptait régner jusqu‘à ses 100 ans. C’est le président “pour toujours”, renchérissait son épouse. Depuis les événements de la nuit dernière, leur avenir paraît bien compromis….