DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Au Liban, des décharges qui rendent malade

Vous lisez:

Au Liban, des décharges qui rendent malade

Taille du texte Aa Aa

Des centaines de décharges sauvages et des déchets régulièrement brûlés sans le moindre contrôle... La pratique est courante au Liban où l'organisation Human Rights Watch dénonce un scandale sanitaire.

L'ONG a recueilli de nombreux témoignages comme celui d'une mère de famille dans le village de Kayal. Elle et sa fille vivent tout près d'une de ces décharges qui pratiquent l'incinération à ciel ouvert. Elles souffrent toutes deux de problèmes respiratoires et sont sans cesse sous traitement.

Dans un rapport de 62 pages, l'ONG explique comment les fumées de combustion des déchets affectent la santé des riverains, avec de multiples cas d'affections respiratoires et pulmonaires, d'asthme et de toux, en particulier chez les enfants et les personnes âgées.

Mousa, 35 ans, vit lui aussi tout près d'une décharge. Il regrette l'inaction de la municipalité malgré la pétition des habitants du village et le fait qu'aucune consigne, aucun conseil ne leur ai été donné.

Si près de 80% des ordures finissent sur ces sites à ciel ouvert et sont en grande partie brûlées, alors qu'une petite proportion seulement n'est pas recyclable, c'est parce que le Liban ne s'est jamais doté d'une véritable politique de gestion des déchets. Une inertie devenue un problème de santé publique.