DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le "Cristiano Ronaldo" des finances à la tête de l'Eurogroupe

Vous lisez:

Le "Cristiano Ronaldo" des finances à la tête de l'Eurogroupe

Taille du texte Aa Aa

Ses collègues le surnomment le Cristiano Ronaldo de l’Ecofin! Mario Centeno, 50 ans, ministre portugais des Finances vient d‘être élu à la présidence de l’Eurogroupe. Sa mission: réformer et consolider la zone Euro.

“Nous voulons que la stabilité financière soit une réalité dans le futur et nous devons construire les conditions pour cela”, a déclaré Mario Centeno en conférence de presse. “Nous devons nous concentrer sur la convergence. C’est important d’avoir une zone euro résiliente, qui réponde aux attentes des principaux bénéficaires de la zone euro, c’est-à-dire, les citoyens européens”.

L’actuel président de l’Eurogroupe, Jeroen Dijsselbloem, cédèra sa place le 13 janvier 2018. Quand on lui demande quel conseil il donnerait à son successeur, voici sa réponse:

“Ce serait très facile de se reposer sur ses lauriers mais il y a des actions à prendre dans chaque pays, que ce soit au niveau fiscal, des réformes structurelles, des banques… Ce n’est donc pas un conseil à mon successeur mais à tous les politiciens, en particulier au sein de l’Eurogroupe.”

Centeno a notamment bénéficié du soutien des pays du Sud de l’Europe et de la France. Décrit par la presse internationale comme un libéral, un économiste de Harvard, qui a remis le Portugal dans le vert après les années d’austérité, Mario Centeno dispose maintenant de 2 ans et demi pour prouver qu’il peut réformer la zone Euro et essayer de convaincre l’Allemagne qu’il est l’homme de la situation pour l’Eurogroupe.