DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Classement des écoliers : les francophones en queue de peloton

Vous lisez:

Classement des écoliers : les francophones en queue de peloton

Classement des écoliers : les francophones en queue de peloton
Taille du texte Aa Aa

La sanction est tombée tel un couperet : comme c’était le cas jadis, les petits écoliers français seront de nouveau astreints à une dictée par jour. C’est ce qu’a annoncé mardi le ministre français de l’Education nationale après la publication des résultats pour le moins décevants du classement international des écoliers (étude PIRLS).

D’où il ressort que les compétences en lecture continuent de se dégrader chez les petits Français et leur camarades belges francophones. Ici, le résumé de l'enquête.

Avec un score de 511 points, la France se maintient au-dessus de la moyenne internationale (500 points) mais l’hexagone termine en queue de peloton (34ème sur 50) loin derrière la Russie, Singapour ou Hong-Kong.

Plus humiliant, parmi la vingtaine de pays européens ayant participé aux tests, la France arrive en 20ème position. A l’inverse, ce sont les écoliers irlandais qui terminent en tête des Européens, suivis des Finlandais et des Polonais.

L’étude PIRLS teste tous les cinq ans les enfants âgés de 9 à 10 ans ayant suivi quatre années de scolarité obligatoire quant à leur capacité à comprendre des textes littéraires ou purement informatifs. C’est dans ce second cas que l’habileté des petits francophones a le plus décliné ces dernières années (le score de la France était de 532 en 2001 lors du lancement de l’étude PIRLS).

Cette enquête internationale est conduite par l'IEA, une association internationale à but non lucratif, indépendante des Etats et dont les membres sont des organismes de recherche universitaires ou gouvernementaux.

Avec Agences