DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Nétanyahou : " Merci, Président Trump"

Vous lisez:

Nétanyahou : " Merci, Président Trump"

Nétanyahou : " Merci, Président Trump"
Taille du texte Aa Aa

La décision avait beau être attendue, elle n'en est pas moins une rupture spectaculaire avec des décennies de diplomatie américaine au Proche-Orient. Donald Trump a reconnu Jérusalem capitale d’Israël malgré les réprobations de la communauté internationale. Pour le gouvernement de Benyamin Nétanyahou, il s'agit d'une victoire attendue depuis 1967.

"J'appelle tous les pays qui recherchent la paix à rejoindre les Etats-Unis dans leur reconnaissance de Jérusalem comme capitale d’Israël et de déplacer leur ambassade ici. Je tiens aussi à préciser qu'il n'y aura pas de changement au statu quo des lieux saints. Israël assurera toujours la liberté de culte pour les Juifs, les Chrétiens et les Musulmans. Président Trump, merci pour votre décision historique aujourd'hui de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël", a commenté le Premier ministre israélien.

Annexée depuis 1967, la partie Est de la ville est revendiquée par les Palestiniens. Aujourd’hui pour le Fatah et le président Palestinien Mahmoud Abbas, la décision de Donald Trump revient à saper les efforts de paix. "Cette mesure déplorable et inacceptable discrédite les efforts de paix et révèle que les Etats-Unis abandonnent leur rôle de parrain du processus de paix qu'ils ont joué ces dernières décennies".

Le Hamas met en garde le président américain. Il prédit que Donald Trump a ouvert les "portes de l'enfer pour les intérêt de son pays"  dans la région. Un de ses hauts responsables a appelé les pays "arabes et musulmans" à couper leurs liens économiques et politiques avec Washington.