DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Sénatoriale en Alabama : le sulfureux Roy Moore s'accroche

Vous lisez:

Sénatoriale en Alabama : le sulfureux Roy Moore s'accroche

Sénatoriale en Alabama : le sulfureux Roy Moore s'accroche
Taille du texte Aa Aa

Le feuilleton de la virulente élection sénatoriale de l’Alabama continue. Dans le rôle principal, l’ultra-conservateur Roy Moore, qui malgré le scandale sexuel qui l’éclabousse, a décidé de rester en course. Lors de son dernier meeting de campagne ce lundi, le sulfureux candidat républicain a une nouvelle fois dénoncé une "chasse aux sorcières" politique basée sur son activisme religieux.

"Mes opposants n’ont comme arguments que ma reconnaissance de Dieu. Quand je défends la souveraineté de Dieu et les Dix commandements, je suis congédié par ma hiérarchie. Quand je m’oppose au mariage gay et défends l’union entre un homme et une femme, je suis suspendu", a dit Roy Moore.

"Roy Moore est l'homme qu'il nous faut pour rendre à l'Amérique sa grandeur" a ensuite martelé Steve Bannon, l’ancien conseiller stratégique de Donald Trump à la Maison Blanche. Le président américain a pris fait et cause pour le candidat républicain de l’Alabama accusé il y a un mois d’avoir agressé sexuellement plusieurs jeunes femmes dans les années 70.

Cette affaire ouvre un boulevard au candidat démocrate et ancien procureur fédéral Doug Jones.

"Je ne vais pas m'inquiéter du fait que Roy Moore ait dû renoncer à deux reprises à ses fonctions de président de la Cour suprême de l’Alabama à la suite de conflits avec sa hiérarchie, ni m’inquiéter du fait qu'il ait pris l'argent d'une association caritative. Et vous savez quoi, je crois ces femmes qui l’accusent, mais mon parti est plus important, il est temps que je vous le sachiez", a scandé le candidat démocrate.

Reste que Doug Jones est favorable à l’avortement et cette position pourrait freiner les trois millions d’électeurs de l’Alabama appelés aux urnes ce mardi. Dans ce bastion très conservateur, aucun démocrate n’a été élu sénateur depuis un quart de siècle.