DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Jérusalem : l'ONU condamne à une large majorité la décision américaine

Vous lisez:

Jérusalem : l'ONU condamne à une large majorité la décision américaine

Jérusalem : l'ONU condamne à une large majorité la décision américaine
Taille du texte Aa Aa

La décision américaine sur le statut de Jérusalem "n'a pas de force légale, est nulle et non avenue et doit être révoquée". Voici le texte - cinglant - de la résolution adoptée ce jeudi en assemblée générale des Nations Unies. Camouflet pour les Etats-Unis et leur décision de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël, et ce malgré les menaces des diplomates américains.

"Les Etats-Unis se souviendront de cette journée qui les a vus cloués au pilori devant l'Assemblée générale pour le seul fait d'exercer notre droit de pays souverain", a déclaré l'ambassadrice américaine à l'ONU Nikki Haley. "Nous nous en souviendrons quand on nous demandera encore une fois de verser la plus importante contribution financière à l'ONU".

Les pays qui ont voté contre la résolution, ou se sont abstenus, pour beaucoup, sont des pays qui ont craint pour leurs relations commerciales avec les Etats-Unis... Car Washington avait multiplié les pressions financières.

Mevlüt Çavuşoğlu, ministre turc des Affaires Etrangères : "Avant cette réunion, un membre des Nations Unies a menacé tous les autres membres. Il nous a demandé à tous de voter "non" ou de faire face aux conséquences. Certains ont même été menacés par la fin d'une aide au développement. Une telle attitude est inacceptable, c'est de la tyrannie, et nous ne voterons pas dans ces conditions".

Déjà lundi, un premier vote avait eu lieu au Conseil de sécurité mais Washington bien-sûr y a mis son véto, face, tout de même, à l'unité des quatorze autres membres du conseil. "Une insulte que nous n'oublierons pas", a réagi l'ambassadrice américaine.