DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Attentat de Manchester : le SDF "héros" avoue être un escroc

Chris Parker avait été porté aux nues juste après l'attentat-suicide perpétré lors d'un concert à la Manchester Arena le 22 mai 2017. Ce sans-abri passait pour un "héros" qui avait aidé des victimes. En fait, il les avait volées.

Vous lisez:

Attentat de Manchester : le SDF "héros" avoue être un escroc

Taille du texte Aa Aa

Comment, en quelques mois, passer du statut de "héros national" à celui d'escroc ? Un sans domicile fixe britannique en a fait la honteuse démonstration : devant un tribunal de Manchester mercredi, Chris Parker, âgé de 33 ans, a avoué qu'au lieu d'aider des victimes de l'attentat-suicide perpétré dans cette ville d'Angleterre en mai dernier, comme il l'avait prétendu peu après le drame, en vérité, il les avait volées.

Pris sur le fait par des caméras 

Le SDF était accusé d'avoir dérobé le sac à main et le portefeuille d'une femme blessée par l'explosion qui était allongée sur le sol, et d'avoir également subtilisé à une autre victime son téléphone portable. Il a rapidement plaidé coupable des chefs d'inculpation de vol et de fraude face aux juges ; il n'avait pas le choix puisque des caméras de surveillance avaient filmé ses agissements et que les images ont été montrées au cours de l'audience.

On y voit Chris Parker se rendre à plusieurs reprises auprès de Pauline Healey, blessée dans l'attentat, et dont la fille, une adolescente de 14 ans, était en train de mourir à ses côtés. Puis il finit par se pencher sur elle pour commettre son larcin.

Bien mal acquis... 

Dans la soirée du 22 mai 2017, alors qu'un concert de la chanteuse pop américaine Ariana Grande faisait le plein à la Manchester Arena, un kamikaze s'était fait exploser dans un couloir d'accès au métro, causant la mort de 22 spectateurs et en blessant une cinquantaine. Quelques heures plus tard, le sans-abri, qui avait été porté aux nues par de nombreux médias britanniques et internationaux pour sa soi-disant aide héroïque aux victimes, s'offrait un repas dans un restaurant McDonald's de Manchester grâce à la carte bancaire trouvée dans le portefeuille volé.

Chris Parker, le faux "héros", attend maintenant en prison son jugement que la cour rendra le 30 janvier prochain.