DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le pont "farfelu" de Boris Johnson

Vous lisez:

Le pont "farfelu" de Boris Johnson

Taille du texte Aa Aa

Malgré le Brexit qui se profile, Boris Johnson ne veut pas larguer toutes les amarres avec le Vieux Continent. Le ministre britannique des Affaires étrangères a proposé de construire un pont entre le Royaume-Uni et la France.

Ce projet qualifié de "farfelu" par le ministre français de l’Économie à Paris n'était pas à l'ordre du jour du dernier sommet franco-britannique mais l'idée a déjà fait couler beaucoup d'encre des deux côtés de la Manche.

Techniquement parlant, un tel pont est tout à fait envisageable : après tout un tunnel a déjà été construit sous la Manche sur ce tronçon qui apparaît sur la carte.

Et ce n'est pas une question de distance : en Chine, le plus long pont du monde mesure 164 km et permet de relier en TGV Pékin à Shanghai.

Un autre pont chinois (à Haiwan) au nord du pays enjambe la mer sur plus de 42 km. Quant au pont le plus long d'Europe, il se trouve à Lisbonne au Portugal et mesure 17 km de long.

A ce stade, aucune étude sérieuse n'a été menée ni même lancée. Sans parler du coût d'un tel chantier évalué à plusieurs milliards d'euros. Boris Johnson, lui y voit un symbole et un atout pour le développement économique des deux pays.

"Il est effarant, a-t-il écrit sur Twitter, que deux des plus grandes économies mondiales soient seulement connectées par une voie de chemin de fer alors que les deux pays ne sont qu'à 32 kilomètres de distance."

"Cela reste une suggestion très intéressante sur le plan politique, explique Ian Firth, ingénieur consultant. Améliorer nos connections avec l'Europe est une bonne idée dans le contexte du Brexit et tout ce qui en découlera. En tant que concepteur de ponts, j'ai déjà travaillé sur des projets similaires, donc je sais que c'est faisable."

L'idée lancée par Boris Johnson a été fraîchement accueillie par Theresa May, la première ministre britannique. Les caricaturistes y ont très vite imaginé un plan de Boris Johnson pour prendre la place de Theresa May au 10, Downing Street.

Avec Agences