DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Erdogan défie les Etats-Unis

Vous lisez:

Erdogan défie les Etats-Unis

Taille du texte Aa Aa

Le président turc Recep Tayyip Erdoğan n'a que faire des "appels à la retenue" des Etats-Unis et de l'Union européenne. "Nous écraserons comme un rouleau compresseur tout ce qui peut constituer une menace pour la Turquie. Peu importe le nom de l'organisation terroriste, Daech, PKK ou YPG", a-t-il déclaré, samedi 27 janvier 2018, lors d'un discours à Istanbul (Turquie).

Point of view

"Nous écraserons comme un rouleau compresseur tout ce qui peut constituer une menace pour la Turquie, que ce soit Daech, PKK ou YPG"

Recep Tayyip Erdoğan Président turc

L'opération Rameau d'olivier que son armée mène dans le nord de la Syrie a précisément pour cible privilégiée les combattants kurdes des Unités de protection du peuple (YPG). Ceux-ci y contrôlent la localité de Minbej. L'armée turque entend les en déloger... seulement, plusieurs centaines de militaires américains y sont aussi stationnés. D'ailleurs, les Etats-Unis arment ces milices.

Le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlüt Çavuşoğlu, a appelé, samedi, les Etats-Unis à retirer "immédiatement" leurs militaires déployés à Minbej. Et, selon la présidence turque, le conseiller à la sécurité nationale du président américain Trump, H. R. McMaster, a promis au porte-parole du chef de l'Etat turc Erdogan, Ibrahim Kalin, que son pays ne leur fournirait plus d'armes. Il est toutefois impossible d'apprécier ce qui, dans ces propos, relèvent de l'info ou de l'intox.