DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Trump a écouté les rescapés de Parkland et veut armer les profs

Vous lisez:

Trump a écouté les rescapés de Parkland et veut armer les profs

Taille du texte Aa Aa

Face à des rescapés et des proches des victimes de la fusillade du lycée de Parkland, un Donald Trump sérieux voire impassible qui dégaine une idée : armer les enseignants, les autoriser à porter une arme dans l'enceinte des écoles, mais pas tous. 20 % des équipes pédagogiques pourraient porter une arme dissimulée aux yeux des enfants et suivraient une formation spéciale. Ceci pour empêcher, je cite, "les maniaques d'être aimanté par ces lieux sanctuaires" que sont les établissements scolaires. Des lieux sanctuaires qui ne devraient pas exister selon Trump. Cette proposition a déclenché la polémique outre-Atlantique.

Trump a aussi répété qu'il allait prendre des mesures fortes sur les vérifications des antécédents des acheteurs d'armes, ce à quoi, le lycéen Samuel Zeif, presqu'en pleurs, a répondu :

"Je lisais encore aujourd'hui qu'un jeune de 20 ans, est entré dans un magasin et a acheté un AR-15 en 5 minutes, avec une pièce d'identité périmée. Comment ça peut être si facile d'acheter ce type d'arme?"

Puis, dans un silence total, Trump a dû écouter le long témoignage d'Andrew Pollack, père d'une des 17 victimes :

"Combien d'écoles, combien d'enfants doivent-ils être tués ? Cela doit s'arrêter ici avec cette administration et moi. Et je ne dormirai pas jusqu'à ce que ce soit réglé !"

Celui qui a promis aux membres de la NRA, la National Rifle Association, puissant lobby des armes, qu'ils avaient "un vrai ami à la Maison Blanche" joue actuellement une partition délicate.