DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Foot grec : l'image de trop

Vous lisez:

Foot grec : l'image de trop

Taille du texte Aa Aa

C'était l'image de trop... Ce dimanche, le football grec a été marqué par un épisode surréaliste. Le président du PAOK de Thessalonique est descendu sur le terrain, la main sur l'arme qu'il portait à la ceinture, pour aller intimider l'arbitre qui venait de refuser un but à son équipe. Inacceptable pour le gouvernement qui a suspendu le Championnat de Grèce jusqu'à nouvel ordre.

Ivan Sawidis, l'homme d'affaires gréco-russe qui préside le club, va être poursuivi pour "violation de la loi sportive" mais, bizarrement, il reste pour l'heure introuvable.

Le PAOK jouait contre l'AEK d'Athènes, et le but qu'il venait de marquer avait été refusé pour un hors-jeu. Suite à l'incident, l'arbitre a finalement accordé le but, censé donner au club de Thessalonique la première place de Super League avec une victoire 1-0. Mais l'équipe adverse a quitté le terrain, refusant de clore le match.