DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les conversations cachées de Bruxelles avec Pyongyang

Vous lisez:

Les conversations cachées de Bruxelles avec Pyongyang

Taille du texte Aa Aa

L’espoir d’une désescalade sur la péninsule coréenne est relancé, alors que doit se tenir d’ici un mois un sommet historique entre les deux Corées, suivi d’une possible rencontre entre Kim Jong-un, le leader nord-coréen, et Donald Trump, le président américain.

Profitant de ce rapprochement, une délégation du Parlement européen a révélé récemment avoir mené en secret des négociations avec des hauts responsables nord-coréens. A la tête de cette délégation, l’eurodéputé britannique Nirj Deva.

Il insiste sur la volonté de paix des Nord-Coréens : "Savez-vous que cela fait 64 ans que les Nord-Coréens réclament un traité de paix ? Ils n’ont pas eu cette opportunité ou personne n'a voulu s’asseoir avec eux pour parler d'un traité de paix", souligne Nirj Deva.

Cela fait trois ans que des rencontres régulières ont lieu à Bruxelles. Objectif des eurodéputés, tenter de convaincre Pyongyang de mettre fin à son programme nucléaire qui n’a de cesse d’attiser les tensions.

Si la Corée du Nord a suspendu pour l’heure ses tirs de missiles, rien n’est encore réglé, souligne Nirj Deva : "Nous allons poursuivre notre travail avec la délégation, je me rendrai bientôt en Corée du Nord. Ce que nous pouvons faire, c'est être des facilitateurs. Nous pouvons utiliser notre expérience, notre connaissance de cet endroit, le Parlement européen, qui est un lieu dédié à la paix, pour promouvoir le concept de compromis. Nous sommes ici dans le temple du compromis, c'est un endroit unique au monde."