DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le mystérieux « syndrome de La Havane »

Vous lisez:

Le mystérieux « syndrome de La Havane »

Le mystérieux « syndrome de La Havane »
© Copyright :
REUTERS/Alexandre Meneghini
Taille du texte Aa Aa

Migraines, troubles du sommeil, évanouissements, problèmes pour se concentrer. Tels sont les symptômes de ce que l'on appelle désormais « le syndrome de La Havane ».

Le Canada a décidé de rapatrier les familles de ses ressortissants en poste à La Havane. Dix Canadiens ont été victimes de malaises entre le printemps et l'automne 2017.

24 diplomates américains en poste dans la capitale cubaine ont subi des symptômes similaires l'année dernière. Washington a rappelé fin septembre plus de la moitié de son personnel résidant à La Havane ainsi que l'ensemble des familles des diplomates.

Washington attribuait l'an passé ces symptômes à l'utilisation probable d'appareils acoustiques capables de provoquer des dommages cérébraux. Le gouvernement cubain nie toute implication et le Canada juge « improbable » un tel scénario.

Les diplomates et leurs familles présentent des lésions cérébrales traumatiques légères. Le professeur américain Douglas Smith évoque un « mystère » et déclare à Radio-Canada : « Nous ne comprenons pas comment quelqu'un peut avoir les symptômes d’une commotion cérébrale sans avoir eu de commotion. »