Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Le mystérieux « syndrome de La Havane »

Le mystérieux « syndrome de La Havane »
Tous droits réservés
REUTERS/Alexandre Meneghini
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Migraines, troubles du sommeil, évanouissements, problèmes pour se concentrer. Tels sont les symptômes de ce que l'on appelle désormais « le syndrome de La Havane ».

Le Canada a décidé de rapatrier les familles de ses ressortissants en poste à La Havane. Dix Canadiens ont été victimes de malaises entre le printemps et l'automne 2017.

24 diplomates américains en poste dans la capitale cubaine ont subi des symptômes similaires l'année dernière. Washington a rappelé fin septembre plus de la moitié de son personnel résidant à La Havane ainsi que l'ensemble des familles des diplomates.

Washington attribuait l'an passé ces symptômes à l'utilisation probable d'appareils acoustiques capables de provoquer des dommages cérébraux. Le gouvernement cubain nie toute implication et le Canada juge « improbable » un tel scénario.

Les diplomates et leurs familles présentent des lésions cérébrales traumatiques légères. Le professeur américain Douglas Smith évoque un « mystère » et déclare à Radio-Canada : « Nous ne comprenons pas comment quelqu'un peut avoir les symptômes d’une commotion cérébrale sans avoir eu de commotion. »