DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Peppa Pig, "icône subversive de la jeunesse oisive" en Chine

Vous lisez:

Peppa Pig, "icône subversive de la jeunesse oisive" en Chine

Taille du texte Aa Aa

Le célèbre dessin animé britannique Peppa Pig a été censuré sur internet en Chine.

La plateforme vidéo Douyin annonce avoir banni les 30 000 épisodes de Peppa Pig alors que les médias d'État chinois fustigent "l'addiction" du public enfantin et les dérives commerciales autour du personnage. Ils dénoncent aussi, je cite, "sa transformation en icône subversive d'une jeunesse oisive et antisociale, aux antipodes de la jeunesse que souhaite cultiver le Parti".

Peppa Pig "a pris un tour subversif" et sa popularité "virale" illustre "une soif de nouveautés et de satire susceptible de nuire au moral de la société", affirme le Global Times.

Peppa était pourtant l'une des stars du 14e Salon international du dessin animé d'Hangzhou, dans l'Est du pays.

Introduit au milieu des années 2000 en Chine, "Peppa Pig" y est devenu extrêmement populaire, via des épisodes doublés en mandarin. Et cette ferveur s'est intensifiée fin 2017 auprès d'un public de jeunes adultes, avec la multiplication d'internautes, dont certaines stars, arborant des tatouages éphémères "Peppa Pig" sur des selfies, tandis que s'arrachaient des objets dérivés, tasses, montres ou vêtements à l'effigie du personnage.

Ce tour de vis s'inscrit dans la vague de répression lancée par le régime communiste pour expurger l'internet de tout contenu déviant des "valeurs centrales du socialisme" et critiquant les normes sociales établies.