DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Crash à Cuba: la deuxième boîte noire a été récupérée

Vous lisez:

Crash à Cuba: la deuxième boîte noire a été récupérée

Crash à Cuba: la deuxième boîte noire a été récupérée
Taille du texte Aa Aa
Des experts ont retrouvé la deuxième boîte noire du Boeing 737-200 qui s'est écrasé le 18 mai peu après son décollage à La Havane, faisant 111 morts, ont indiqué jeudi les autorités locales. "La (deuxième) boîte a été retrouvée", a déclaré à la presse Armando Daniel, président de l'Institut de l'aéronautique civile de Cuba, qui est également en charge de l'enquête. La première boîte noire de l'appareil avait été retrouvée le lendemain de l'accident. Les boîtes noires devraient délivrer leurs premières informations aux enquêteurs après le crash encore non élucidé vendredi de cet avion loué par la compagnie publique cubaine Cubana de Aviacion au Mexicain Global Air, également connu sous le nom de Aerolineas Damojh. Après cet accident, le plus grave survenu à Cuba depuis près de trois décennies, le nouveau président Miguel Diaz-Canel a immédiatement annoncé le lancement d'une enquête. La direction générale de l'aéronautique civile mexicaine a dépêché de son côté une équipe de spécialistes pour aider les autorités cubaines à faire la lumière sur ce drame, alors que l'avionneur américain Boeing a mis sur pied une équipe technique pour répondre aux éventuels besoins des autorités cubaines.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.