DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Tour d'Italie: Pinot perd pied à la veille de l'arrivée

Vous lisez:

Tour d'Italie: Pinot perd pied à la veille de l'arrivée

Tour d'Italie: Pinot perd pied à la veille de l'arrivée
Taille du texte Aa Aa
Thibaut Pinot, à la dérive, a perdu sa place sur le podium, samedi, dans la 20e et avant-dernière étape du Giro désormais promis au Britannique Chris Froome. Quasiment à l'arrêt à 40 kilomètres de l'arrivée, le Français a essuyé une défaillance monumentale, au lendemain de sa grande performance dans l'étape de Jafferau qui lui avait permis de se relancer après plusieurs journées difficiles. Le col de Saint-Pantaléon, l'avant-dernière ascension du Giro, est devenu un chemin de croix pour le grimpeur franc-comtois. Attendu par l'ensemble de ses équipiers, il a pédalé au ralenti sur les 12 kilomètres le séparant du sommet qu'il a franchi... 21 minutes après le peloton auquel il appartenait en bas de la montée. "C'est une grosse défaillance, il est vidé", a expliqué son directeur sportif Martial Gayant, aussi surpris que le clan de l'équipe Groupama-FDJ qui entrevoyait un premier podium pour un coureur français à l'arrivée du Giro depuis 1990 (en 2011, John Gadret, initialement 4e, avait bénéficié du déclassement d'Alberto Contador). "On ne s'attendait pas à ça aujourd'hui même si on savait que l'étape serait difficile à gérer", a ajouté le responsable de l'équipe française bien avant que son leader, exténué et toussant, rallie l'arrivée avec un retard de l'ordre de trois quarts d'heure. Pour Froome, en revanche, le lendemain de son raid incroyable de 80 kilomètres n'a pas semblé poser de problème particulier. Le Britannique a contrôlé aisément les quatre accélérations de son dauphin, le Néerlandais Tom Dumoulin, le seul susceptible de l'inquiéter encore, dans la montée finale vers Cervinia. - Froome: "La bataille est derrière nous" - Pour marquer un peu plus sa supériorité, le quadruple vainqueur du Tour de France a contré sèchement son rival avant de couper son effort. Il a tenu ensuite à sprinter sur la ligne pour assurer le maillot bleu qui désigne le lauréat du GP de la Montagne. "Ce n'est pas encore fini mais la bataille est derrière nous", a raconté le Britannique qui a grignoté 6 secondes supplémentaires à Dumoulin. "Quand je pense à ma position (au classement) il y a deux jours... Je rêve!" Il ne reste plus qu'une étape de plat, dans la capitale italienne, pour que Froome devienne le premier Britannique (et aussi le premier coureur de l'équipe Sky) à gagner le Tour d'Italie en 101 éditions. Il compte 46 secondes d'avance sur Dumoulin, le vainqueur sortant du Giro. Cette dernière étape de montagne a permis au grimpeur colombien Miguel Angel Lopez de déloger Pinot du podium, mais à près de 5 minutes de Froome. Dans la station située au pied du Cervin, au la victoire d'étape est revenue à Mikel Nieve, lieutenant du Britannique Simon Yates jusqu'à la défaillance du Britannique vendredi. "Je n'aurais pas pu rêver d'un meilleur anniversaire", a réagi le grimpeur espagnol, aujourd'hui âgé de 34 ans. Le Basque s'est dégagé dans la partie la plus raide de Saint-Pantaléon, à 32 kilomètres de l'arrivée pour remporter son troisième succès dans le Giro, à chaque fois en solo. En 2011, il avait gagné une étape format XXL dans les Dolomites, qui avait duré plus de sept heures.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.