DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Mondial-2018: la France bien placée dans le groupe C, duel Pérou-Danemark

Vous lisez:

Mondial-2018: la France bien placée dans le groupe C, duel Pérou-Danemark

Mondial-2018: la France bien placée dans le groupe C, duel Pérou-Danemark
Taille du texte Aa Aa
La France vice-championne d'Europe a hérité d'un groupe C assez clément où le Pérou et le Danemark devraient se disputer la deuxième place, devant la modeste Australie. "Certains disent qu'on a une poule facile, mais la réalité, c'est qu'on est le seul groupe où il y a trois équipes qui sont dans les douze premiers au classement Fifa", puisque la France est 7e, le Pérou 11e et le Danemark 12e, souligne Didier Deschamps. Il est de bonne guerre pour le sélectionneur français d'aller à contre-courant de la vox populi en soulignant la valeur des adversaires afin d'éviter la moindre démobilisation de ses troupes, il n'empêche: le tirage au sort du 1er décembre au Kremlin a alimenté légende de la "chance à DD". Ses Bleus s'avancent avec un effectif rajeuni et moins expérimenté que précédemment, puisque 14 d'entre eux n'ont jamais disputé de compétition internationale en sélection. Et il ne reste que six rescapés de la dernière Coupe du monde, dont le capitaine Lloris et les stars Pogba et Griezmann. D'un autre côté, la jeune génération rutile de talents, surtout dans le secteur offensif, avec les Lemar, Fekir, Thauvin, Dembélé et surtout Mbappé. La France affronte l'Australie le 16 juin à Kazan. Le même jour à Saransk, les deux outsiders Pérou et Danemark ferrailleront dans une confrontation qui pourrait dessiner l'identité du deuxième. Le Pérou, dernier qualifié pour le Mondial en passant par un barrage intercontinental (0-0, 2-0 contre la Nouvelle-Zélande), retrouve la Coupe du monde pour la première fois depuis 1982. Il arrive affaibli par la suspension pour dopage de son buteur et capitaine Paolo Guerrero. L'attaquant de 33 ans a toutefois fait appel devant la justice suisse. La sélection andine entraînée par l'Argentin Ricardo Gareca possède désormais comme arme principale un joueur du même âge, Jefferson Farfan (33 ans) - pas dépaysé puisqu'il évolue au Lokomotiv Moscou. Du côté du Danemark, également passé par les barrages, on compte notamment sur le meneur de jeu Christian Eriksen. Le sélectionneur des Scandinaves a en tout cas lancé les hostilités en éreintant les Bleus. "Les équipes en haut du classement mondial sont les meilleures au Mondial, seulement, ce n'est pas le cas de la France", a fustigé Age Hareide, à la tête de la sélection danoise depuis 2015. "Elle n'a rien de spécial" et "n'a plus de meneur comme Zidane, qui savait rassembler l'équipe", a ajouté le Norvégien le 24 mai dans le quotidien danois Jyllands-Posten. Rendez-vous est pris pour Danemark-France, le 26 juin à Moscou.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.