DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Indonésie: une créatrice de mode musulmane condamnée à 18 ans de prison

Vous lisez:

Indonésie: une créatrice de mode musulmane condamnée à 18 ans de prison

Indonésie: une créatrice de mode musulmane condamnée à 18 ans de prison
Taille du texte Aa Aa
La créatrice indonésienne Anniesa Hasibuan, devenue célèbre à travers le monde avec sa mode musulmane et le hijab comme marque de fabrique, a été condamnée lundi à 18 ans de prison pour escroquerie et blanchiment d'argent. Mme Hasibuan, 31 ans, et son mari, l'entrepreneur indonésien Andika Surachman, ont été reconnus coupables par un tribunal de la banlieue de Jakarta d'avoir escroqué des clients qui avaient réservé des voyages à La Mecque via l'agence du couple, First Travel, pour une somme totale de quelque 848 millions de roupies (52.000 euros). Créée en 2009, First Travel proposait des voyages en Arabie Saoudite, mais l'agence n'a organisé aucun voyage à La Mecque depuis début 2017. Ceux-ci ont pourtant été payés pour un pèlerinage qui est sacré en Indonésie, pays musulman le plus peuplé au monde. La créatrice a également été condamnée à une amende de 10 milliards de roupies (617.000 euros). Son mari s'est vu infliger 20 ans de prison et la même amende. Le parquet avait requis 20 ans d'emprisonnement pour les deux. Anniesa Hasibuan s'était fait connaître à l'étranger en 2016 lors de la Semaine de la mode à New York avec sa collection exhibée par des mannequins portant un voile uniformément gris, couvrant soigneusement les cheveux tout en sculptant les traits du visage. Dans sa quête d'universalité, Mme Hasibuan avait dit rêver d'habiller la duchesse de Cambridge, Kate Middleton. La créatrice indonésienne est aussi connue pour son train de vie opulent et les photos d'elle et de son mari portant des vêtements de luxe, qu'elle publie régulièrement sur les réseaux sociaux.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.