DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La police tire sur un forcené dans la cathédrale de Berlin

Vous lisez:

La police tire sur un forcené dans la cathédrale de Berlin

La police tire sur un forcené dans la cathédrale de Berlin
Taille du texte Aa Aa
La police a grièvement blessé par balle dimanche un forcené armé d'un couteau qui avait fait irruption en hurlant dans la cathédrale protestante de Berlin, lors d'un incident sans arrière-plan "terroriste" selon les autorités. Un policier participant à l'intervention a lui aussi été atteint par un projectile tiré par l'un de ses collègue, mais n'a été que légèrement blessé. Vers 16H00 (14H00 GMT) la police est intervenue après avoir été alertée d'un incident par le personnel de l'église, très fréquentée par les fidèles et les touristes. Un homme de 53 ans, de nationalité autrichienne, s'y trouvait armé d'un couteau "en train de crier et de causer des dégâts", a indiqué la police dans un communiqué publié dans la soirée. - Blessé aux jambes - Les fidèles et touristes qui se trouvaient dans l'édifice ont été évacués. Les forces de l'ordre ont tenté en vain de neutraliser l'agresseur avec du gaz irritant, l'exhortant à lâcher son couteau. Finalement, ils lui ont fait face près de l'autel et lui ont tiré dessus. "L'homme a été blessé aux jambes par un tir d'un policier", a expliqué un porte-parole. L'homme a été hospitalisé et opéré, selon la même source. Il n'a pas pu être immédiatement entendu. Lors de la fusillade, l'un des policier présents a aussi été légèrement blessé par un tir d'un de ses collègues, qui a ricoché. Il a toutefois pu quitter l'hôpital dans la soirée. Selon des témoins, cités par les médias allemands, le forcené donnait l'impression d'une grande "confusion". "Nous n'avons en l'état aucune indication montrant qu'il puisse s'agir de près ou de loin d'un acte à motivation terroriste ou islamiste de la part de cet homme", a souligné un porte-parole de la police. La cathédrale luthérienne de Berlin (Berliner Dom), située dans le centre historique de la capitale allemande, est l'une des principales attractions touristiques de la ville. Elle fut construite entre 1894 et 1905 sous le règne de l'empereur Guillaume II, qui était aussi gouverneur suprême de l'Eglise protestante de Prusse. Plusieurs milliers de personne visitent ou se recueillent chaque jour dans cet édifice, situé près des principaux musées berlinoise. - Contexte tendu - L'AFP a constaté sur place que plusieurs policiers munis d'armes automatiques patrouillaient les environs. L'entrée de l'édifice est restée pendant plusieurs heures bloquée par des cordons de police. Plusieurs témoins de la scène ont reçu un soutien psychologique de la part des secours, selon les médias allemands. Si la police a vite écarté la piste d'un attentat, l'incident intervient dans un contexte tendu en Allemagne. Les autorités allemandes sont sur le qui-vive depuis un an et demi en raison de plusieurs attentats islamistes perpétrés ou envisagés dans le pays, notamment celui au camion-bélier revendiqué par le groupe Etat islamique qui a fait 12 morts en décembre 2016 sur un marché de Noël à Berlin. Cet attentat s'était produit près d'une église.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.