DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Mondial-2018: sur les traces de... Manuel Neuer, dans la "forge des mineurs"

Vous lisez:

Mondial-2018: sur les traces de... Manuel Neuer, dans la "forge des mineurs"

Mondial-2018: sur les traces de... Manuel Neuer, dans la "forge des mineurs"
Taille du texte Aa Aa
A Gelsenkirchen, le centre de formation du club de Schalke s'appelle "la forge des mineurs". Un jeu de mots qui rappelle que le football y est indissociable du monde ouvrier des mines de charbon, où naquit et grandit Manuel Neuer. Le gardien et capitaine de la Mannschaft, victime d'une fracture du pied en septembre avec le Bayern, jouera son premier match de compétition dimanche en Coupe du monde contre le Mexique. Il n'a derrière lui qu'un match et demi en amical, début juin, mais toute la confiance que lui donne son immense carrière. Assurance tous risques de l'équipe d'Allemagne lors du triomphe au Mondial-2014 au Brésil, il a été désigné quatre ans de suite meilleur gardien du monde (de 2013 à 2016). Il fut même troisième du Ballon d'Or 2014, derrière les intouchables Cristiano Ronaldo et Lionel Messi. Né à Gelsenkirchen en 1986, arrivé au club à six ans, ce fils de la Ruhr joue au Bayern Munich depuis 2011. "Je le connais depuis qu'il a 10 ou 12 ans", dit fièrement à l'AFP Norbert Elgert, son premier entraîneur à Schalke, aujourd'hui âgé de 61 ans. "A l'époque, il n'avait pas encore décidé de jouer dans les buts. Il était joueur de champ, et gardien de but de temps à autre". "Il était assez petit, et personne ne pouvait deviner qu'il allait grandir comme ça", ajoute-t-il à propos du colosse qui mesure 1,93 mètres, et dont la présence physique dans sa surface va encore impressionner en Russie plus d'un attaquant. - Les larmes de 2011 - "Mais il était déjà obsédé par le football, bien avant de penser faire une carrière professionnelle", poursuit son ancien coach. "Ce qui le rendait exceptionnel, c'était la palette de tous ses talents, et sa joie de vivre et de jouer". Car Neuer, ceux qui l'ont connu petit en sont sûrs, se soucie peu de savoir s'il joue devant 100.000 spectateurs ou devant des tribunes vides. Il joue pour jouer. "Manu vit pour le football, dit Elgert, il n'est pas devenu un gardien de classe mondiale par hasard". Sorti du centre de formation, il fit ses débuts en Bundesliga en août 2006, puis gagna l'Euro-Espoir 2009 avec, dans l'équipe, deux autres purs produits de "la forge des mineurs" de Schalke, Mesut Özil, présent en Russie, et Benedikt Höwedes, champion du monde 2014. Les supporters de Schalke ne lui en ont jamais voulu d'être parti au Bayern. Peut-être parce que personne n'a oublié ses larmes lorsqu'il a annoncé son transfert, en 2011. "Bien sûr ça fait mal", admet son ancien entraîneur, "il a grandi chez nous. Maintenant il est 100% bavarois, mais il restera toujours un gars de Schalke." - "Avec ton talent..." Sportivement, Munich fut évidemment un tremplin vers une carrière hors du commun, qui a permis à Neuer de remporter la Ligue des champions (2013), la Coupe du monde des clubs (2013), six titres de champion d'Allemagne et trois coupes nationales, en plus de la Coupe du monde. Si l'homme brille aujourd'hui par une confiance en lui et un optimisme indestructible, "son ambition réelle n'a pas percé avant la catégorie des U19", se rappelle Elgert, qui raconte: "Dans l'équipe, il n'était pas le premier choix. Un autre gardien, qui jouait en équipe nationale de sa classe d'âge et était vraiment bon, était devant lui. Je me rappelle avoir eu une conversation avec lui. Je lui ai dit: +Avec ton talent, c'est à toi de décider quand tu veux ta place dans l'équipe". Neuer a entendu le message et, après quelques performances de haute volée, s'est imposé non seulement chez les juniors de Schalke, mais également dans l'équipe nationale U19.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.