DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le Rallye Safari, organisé au Kenya, devrait revenir au calendrier en 2020

Vous lisez:

Le Rallye Safari, organisé au Kenya, devrait revenir au calendrier en 2020

Le Rallye Safari, organisé au Kenya, devrait revenir au calendrier en 2020
Taille du texte Aa Aa
Le promoteur du Championnat du monde des rallyes (WRC) a indiqué vendredi avoir signé un accord avec le gouvernement kényan en vue d'un retour au calendrier du Rallye Safari, disputé au Kenya, à partir de la saison 2020. L'accord a été signé jeudi à Paris avec le ministère des Sports du Kenya, précise le communiqué. L'édition 2019 du Rallye Safari, courue en mars ou en avril de l'année prochaine, sera observée par le promoteur du WRC et la Fédération internationale de l'automobile (FIA) afin de déterminer si les conditions d'un retour en WRC sont bien remplies. Le parc d'assistance et les étapes du rallye sont prévus autour des lacs Naivasha et Nakuru, au nord-ouest de la capitale Nairobi, dans la Vallée du Grand Rift. Le Rallye Safari, réputé pour son extrême difficulté, a continuellement fait partie du Championnat du monde entre 1973 et 2002, à l'exception de la saison 1995. La première édition en 1953 avait parcouru le Kenya, la Tanzanie et l'Ouganda. "Cet accord reflète notre détermination à restaurer un rallye légendaire au Championnat et à réintégrer l'Afrique à la table des rallyes mondiaux après une absence de plus d'une décennie", a déclaré Olivier Ciesla, directeur marketing du promoteur du WRC. Le Rallye Safari serait dans un premier temps inclus au calendrier du WRC au cours des saisons 2020, 2021 et 2022.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.