DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Nouvelle rencontre des deux ennemis sud-soudanais lundi

Vous lisez:

Nouvelle rencontre des deux ennemis sud-soudanais lundi

Taille du texte Aa Aa
Le président sud-soudanais Salva Kiir et son rival Riek Machar se rencontreront lundi à Khartoum pour leur deuxième série de discussions en près de deux ans pour trouver une solution à la guerre civile dans leur pays, ont annoncé vendredi les autorités soudanaises. Les pourparlers, qui suivent un sommet régional des Etats d'Afrique de l'est en Ethiopie pour relancer le processus de paix au Soudan du Sud, auront lieu alors que l'ONU a donné jusqu'à fin juin aux belligérants pour arriver à "un accord politique viable", en brandissant la menace de sanctions. "Le président soudanais Omar el-Béchir va accueillir des pourparlers directs entre les deux leaders du Soudan du Sud le 25 juin à Khartoum", a indiqué le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué à Khartoum. Le Soudan fera tout son possible pour que les négociations "aboutissent", a-t-il ajouté. Une équipe technique de l'Autorité intergouvernementale pour le Développement (Igad), une organisation régionale d'Afrique de l'est qui œuvre à réactiver le processus de paix, doit arriver à Khartoum ce week-end, selon la même source. Le Soudan du Sud a obtenu son indépendance du Soudan en 2011. Le pays s'est enfoncé dans une guerre civile fin 2013 quand M. Kiir a accusé son ex-Premier ministre, Riek Machar, de fomenter un coup d'Etat. Le conflit a fait des dizaines de milliers de morts et des millions de déplacés. Des centaines de milliers ont trouvé refuge au Soudan selon l'ONU. Ce sera la première fois que les deux leaders sud-soudanais se rencontrent à Khartoum depuis 2013. Un accord de paix a volé en éclat en 2016, poussant M. Machar à fuir son pays. Laissant mal augurer du processus de réconciliation que tente de promouvoir l'Igad, le ministre sud-soudanais de l'Information Michael Makuei s'en est pris vendredi à Riek Machar, en disant que son gouvernement "en a assez" du chef rebelle et ne voulait pas de lui dans un gouvernement d'union nationale. Mercredi à Addis Abeba, Riek Machar et Salva Kiir s'étaient rencontrés pour la première fois en deux ans. En réaction à la rencontre de lundi à Khartoum entre les deux rivaux, annoncée également à Addis Abeba, M. Makuei a affirmé que "c'était une décision des chefs d’État (de l'Igad) et nous la respecterons".
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.