DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Migrants: le Lifeline pourra accoster à Malte, annonce Conte

Vous lisez:

Migrants: le Lifeline pourra accoster à Malte, annonce Conte

Migrants: le Lifeline pourra accoster à Malte, annonce Conte
Taille du texte Aa Aa
Le navire humanitaire Lifeline qui se trouve au large de Malte pourra accoster sur l'île méditerranéenne et l'Italie accueillera une partie des 233 migrants qui se trouvent à bord, a affirmé mardi le chef du gouvernement italien Giuseppe Conte. "Je viens d'avoir le président (maltais) Muscat au téléphone: le navire de l'ONG Lifeline accostera à Malte", a déclaré Giuseppe Conte, cité dans un communiqué officiel, ajoutant que "l'Italie accueillera une partie des migrants". M. Conte n'a pas précisé quand le navire serait autorisé à accoster à Malte. Epousant la ligne dure représentée par son ministre de l'Intérieur Matteo Salvini, chef de la Ligue (extrême droite), M. Conte a ajouté que le Lifeline "sera soumis à une enquête pour s'assurer de sa nationalité et du respect des règles du droit international de la part de son équipage". Le Lifeline est un navire d'une trentaine de mètres de long de l'ONG allemande du même nom mais il bat pavillon néerlandais. "De manière cohérente avec le principe clé de notre proposition sur l'immigration selon laquelle qui débarque sur les côtes italiennes, espagnoles, grecques ou maltaises débarque en Europe, l'Italie fera sa part et accueillera une partie des migrants qui sont à bord du Lifeline", poursuit le chef du gouvernement italien. M. Conte n'a pas précisé non plus combien de migrants l'Italie accueillerait, exprimant simplement le souhait que "d'autres pays européens fassent la même chose".
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.