DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Cyclisme: Cordon-Ragot surmonte ses doutes aux Championnats de France

Vous lisez:

Cyclisme: Cordon-Ragot surmonte ses doutes aux Championnats de France

Cyclisme: Cordon-Ragot surmonte ses doutes aux Championnats de France
Taille du texte Aa Aa
Audrey Cordon-Ragot a surmonté ses doutes pour enlever un nouveau titre de championne de France du contre-la-montre, son quatrième d'affilée, jeudi sur le circuit francilien de Mantes-la-Jolie (Yvelines). "C'est le plus abouti des quatre !", s'est exclamé la Bretonne, victorieuse lors des trois éditions précédentes. "Il a fallu batailler car c'est la première fois que je n'étais pas en confiance au départ". Au sortir des classiques, la championne de France du chrono (28 ans) a connu des pépins de santé qui l'ont entraînée dans une spirale négative. "Et quand votre environnement ne vous met pas en confiance...", a soupiré Audrey, qui court depuis 2015 pour l'équipe britannique Wiggle. "J'avais perdu ma bonne humeur, je ne riais plus. J'ai coupé et j'ai été m'aérer en montagne", a-t-elle expliqué en ajoutant avoir axé sa préparation sur le prochain Giro, dans lequel elle se mettra au service de l'Italienne Elisa Longo Borghini, candidate à la victoire. "Cette année, les championnats de France venaient pour moi derrière le Giro", a reconnu la Bretonne, bien décidée à se faire remarquer en Italie pour "pouvoir peut-être changer d'air l'année prochaine". Sous le soleil estival de Mantes-la-Jolie, Cordon-Ragot a repoussé à 29 secondes sa suivante, Juliette Labous, au terme des 28,7 kilomètres. Quatrième l'année passée, la jeune Franc-Comtoise (19 ans) a pris le meilleur départ, sur la partie la plus accidentée du parcours, avant de céder du terrain sur les secteurs les plus roulants et de terminer à un rang qui lui assure le titre national espoirs. Le podium a été complété par Séverine Eraud (23 ans), deuxième en 2017. "Aucune des filles n'est à la FDJ", a relevé en souriant Cordon-Ragot, en prévision de la course en ligne que la seule équipe française du WorldTour féminin abordera samedi avec l'avantage de la supériorité numérique. "Je vais peut-être avoir de l'aide pour durcir la course", a espéré la championne de France. "Il faudra qu'on se parle avec les filles". Séverine Eraud a approuvé, en plaisantant à moitié: "Il faudra qu'on se ligue..."
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.