DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Mondial-2018: le Premier ministre belge surprend Theresa May avec un maillot des Diables rouges

Vous lisez:

Mondial-2018: le Premier ministre belge surprend Theresa May avec un maillot des Diables rouges

Taille du texte Aa Aa
A quelques heures du match du Mondial-2018 entre la Belgique et l'Angleterre, le Premier ministre Charles Michel a surpris son jeudi son homologue britannique Theresa May en lui offrant un maillot aux couleurs belges, juste avant l'ouverture d'un sommet européen. Alors que les 28 dirigeants se préparaient à entamer un sommet consacré à la migration et, en partie, au Brexit, M. Michel a donné à Mme May, visiblement surprise mais ravie, le maillot d'Eden Hazard, joueur phare des Diables rouges (surnom de l'équipe belge) et talentueux milieu de terrain de l'équipe de Chelsea, dans la Premier League. La Première ministre britannique lui a ensuite rendu la pareille en lui offrant un maillot de l'équipe d'Angleterre afin "d'égaliser" le score, selon l'expression de Downing Street. "Aujourd'hui, j'ai échangé les maillots avec le PM Charles Michel avant le match décisif du groupe de l'Angleterre", a tweeté Mme May. Le choix belge était en forme de clin d'oeil, puisque Hazard porte le numéro 10, comme une référence au "10 Downing Street", l'adresse de la résidence officielle et du lieu de travail des Premiers ministres britanniques à Londres. Mais ironie de la compétition, le joueur n'a pas été titularisé lors du match jeudi soir qui détermine la première place du groupe G. Le match devait se jouer au même moment que l'intervention de Mme May devant ses 27 homologues européens pour faire un point sur les négociations laborieuses en vue du départ du Royaume-Uni de l'UE. M. Michel a également distribué des écharpes aux couleurs noire, jaune et rouge de la Belgique à ses deux homologues du Bénélux, le Néerlandais Mark Rutte et le Luxembourgeois Xavier Bettel, ainsi qu'à l'Irlandais Leo Varadkar. Les équipes de ces trois pays ne se sont pas qualifiées pour le Mondial en Russie et ces trois dirigeants ont promis de soutenir la Belgique lors du match de jeudi soir. "Je suis ici à Bruxelles en Belgique. Par conséquent, je vais bien sûr soutenir l'équipe du pays hôte", a commenté M. Varadkar devant des journalistes à son arrivée au sommet à Bruxelles. "Mais bien sûr si la Belgique gagne, la Grande-Bretagne aura peut-être un adversaire plus facile au prochain tour, donc peut être que ce sera un scénario gagnant-gagnant", a ajouté l'Irlandais.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.