DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Thaïlande: un mort, plus de 50 disparus dans un naufrage au large de Phuket

Vous lisez:

Thaïlande: un mort, plus de 50 disparus dans un naufrage au large de Phuket

Thaïlande: un mort, plus de 50 disparus dans un naufrage au large de Phuket
Taille du texte Aa Aa
Un homme est mort et 53 personnes, principalement des passagers chinois, sont portées disparues après qu'un bateau de plongée avec 90 personnes à bord a chaviré au large de l'île touristique de Phuket en Thaïlande, ont annoncé jeudi les services de secours. "Il y a 53 disparus", a déclaré à la presse le gouverneur de Phuket Noraphat Plodthong, "Nous avons stoppé les opérations de secours ... Nous les reprendrons dans la matinée". Le corps d'un homme portant un gilet de sauvetage avec le logo du bateau, le Phoenix, a été sorti de la mer. Des images diffusées par l'office du tourisme de l'île sur sa page Facebook montraient le corps en train d'être transporté vers le rivage. La victime a été découverte près de l'un des chapelets d'îles au large des côtes de Phuket. Le bateau, qui transportait 90 personnes, retournait à Phuket en provenance de Koh Racha lorsqu'il a été surpris par une tempête, selon son capitaine qui s'est présenté comme Somjing Boontham dans une interview télévisée. Selon lui, une vague de cinq mètres a submergé le bateau, qui a commencé à chavirer. Le capitaine a ordonné aux passagers de mettre leurs gilets de sauvetage et de mettre les canots de sauvetage pneumatiques à l'eau. "Je leur ai envoyé quelqu'un pour mettre les gilets de sauvetage ... c'étaient tous des touristes chinois - sauf deux farang", a-t-il dit en utilisant le terme thai qui désigne les occidentaux. Il a confirmé que la moitié environ des passagers n'avaient pas été comptabilisés. Phuket attire de nombreux visiteurs étrangers, dont des occidentaux et des touristes chinois qui constituent le gros des 35 millions de personnes attendues cette années en Thaïlande. Selon le gouverneur, les autorités de Phuket avaient émis mercredi un avis de tempête avertissant le public contre les risques du mauvais temps en mer. Il a indiqué que la police et la marine s'étaient portées au secours de dix autres bateaux de plaisance qui étaient en difficulté en mer. Deux autres naufrages se sont produits jeudi dans la même région. Un yacht, appelé le Senerita, transportant 39 personnes a chaviré en haute mer. Dans les deux cas, tous les passagers sont sains et saufs. L'agence officielle chinoise Xinhua a indiqué que le consulat chinois à Songkhla (sud) avait été informé par les autorités locales que deux bateaux avec des Chinois à bord avaient fait naufrage et que des efforts étaient en cours pour les secourir. "Il y a des touristes chinois à bord", a indiqué le consulat cité par l'agence, mais sans préciser de quels bateaux il s'agissait. "Ce sont pour la majorité des visiteurs individuels" partis pour une excursion d'"une journée ou des employés et leur famille d'une entreprise chinoise". Selon le consulat, "la majorité des 133 passagers des deux bateaux renversés par une mer démontée dans le sud de la Thaïlande sont sains et saufs". Cependant, le consulat se référait à des informations reçues à 20H30 (13H30 GMT), soit trois heures avant l'annonce par les autorités thaïlandaise qu'il y avait 53 disparus après le naufrage du Phoenix et que les recherches avaient été suspendues pour la nuit. La Thaïlande est l'objet de l'attention des médias internationaux pour le sauvetage spectaculaire de douze enfants et de leur entraîneur de football piégés depuis 12 jours dans une grotte inondée dans le nord.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.