DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Mondial-2018: un chanteur ultranationaliste dans le bus des joueurs croates

Vous lisez:

Mondial-2018: un chanteur ultranationaliste dans le bus des joueurs croates

Mondial-2018: un chanteur ultranationaliste dans le bus des joueurs croates
Taille du texte Aa Aa
Le chanteur ultranationaliste croate, Thompson, accusé de sympathie pour le régime oustachi pronazi, était lundi dans le bus des joueurs de Croatie qui a paradé à Zagreb. "Le roi est arrivé. Le seul et unique. Allez la Croatie", écrit le joueur croate Ivan Rakitic sur Instagram sous une photo où il pose en compagnie de Thompson, de son vrai nom Marko Perkovic, vêtu d'un maillot de la sélection. Le chanteur est entré dans le bus à un moment où celui-ci "s'est brièvement arrêté quand il se frayait un chemin parmi les supporteurs réunis à l'aéroport", a précisé le site Index.hr. Retransmettant en direct le trajet du bus des joueurs de l'aéroport au centre de Zagreb, la télévision nationale croate a montré des images du capitaine Luka Modric conversant avec le musicien controversé. Ce chanteur de 51 ans, toujours populaire en Croatie, a été critiqué pour avoir incité dans ses concerts la foule à lancer le "Za dom spremni", le salut oustachi. Plusieurs de ses concerts ont été interdits par le passé dans divers pays européens. En 2009, la Suisse avait émis une note d'interdiction d'entrée sur son territoire de cet homme pour raisons "sécuritaires" En 2011, la police avait porté plainte contre treize personnes qui avaient affiché des symboles oustachis lors d'un concert donné dans un village près de Knin. Dans certains de ses concerts, certains de ses fans font le salut oustachi, bras levé et main tendue. Ce chanteur s'est rendu célèbre dans les années 1990 par ses chansons patriotiques, mais ses détracteurs l'accusent de glorifier le régime pronazi croate en place pendant la Seconde guerre mondiale. Le centre Simon-Wiesenthal avait dénoncé la tenue d'un de ses concerts à Zagreb en 2007. Dans la foule réunie place centrale de Zagreb, un supporteur a brandi une écharpe marquée du "Za dom spremni", selon les images de la télévision nationale. Le régime oustachi d'Ante Pavelic, au pouvoir entre 1941 et 1945, est responsable de la mort et de la persécution de centaines de milliers de Serbes, de Juifs, d'opposants politiques croates et de Roms.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.