DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

JO-2020: le CIO valide le calendrier

Vous lisez:

JO-2020: le CIO valide le calendrier

JO-2020: le CIO valide le calendrier
Taille du texte Aa Aa
La commission exécutive du Comité international olympique a entériné mercredi à Lausanne le calendrier des sessions des jeux Olympiques de Tokyo-2020, sans préciser encore le programme précis des épreuves, a annoncé le comité d'organisation japonais. Le programme des JO de Tokyo comprend 339 épreuves dans 33 sports et s'étalera du 24 juillet au 9 août 2020. Des matchs des tours préliminaires des compétitions de football et softball auront lieu dès le 22 juillet. Des épreuves dans 21 sports sont programmés dès la première journée des Jeux, notamment la course masculine de cyclisme sur route, qui partira de Tokyo pour arriver au pied du Mont Fuji, a précisé le comité d'organisation. Cinq nouveaux sports s'ajouteront aux 28 sports traditionnellement au programme à l'occasion de ces Jeux, dont le skateboard et le surf dont les épreuves débuteront dès le premier week-end. A un peu plus de 2 ans de leur ouverture, "les Jeux de Tokyo 2020 génèrent toujours plus d’enthousiasme", a estimé Yoshiro Mori, président de Tokyo 2020, présent à Lausanne. "Du match inaugural de softball à Fukushima deux jours avant l'ouverture des Jeux, jusqu'au marathon hommes le dernier jour, un nombre record de 339 épreuves dans 33 sports auront lieu durant les deux semaines des Jeux", a-t-il ajouté. Un "super samedi" est programmé le 1er août avec de nombreuses médailles prévues ce jour-là, notamment dans des épreuves nouvelles comme le judo en équipe mixte, le triathlon en équipe mixte, et la fosse olympique en équipe mixte. Seul le calendrier des sessions a été entériné mercredi, pour la très grande majorité des sports, à l'exception de la natation, la natation synchronisée et le plongeon qui "sera bientôt finalisé", a précisé le comité d'organisation dans un communiqué. Le programme détaillé des épreuves sera adopté au printemps prochain. Les JO de Tokyo-2020 seront répartis sur 42 sites, dont 24 existants, 10 temporaires et 8 nouveaux sites permanents. Ce nombre inclut trois sites dans les préfectures de Fukushima, Ibaraki et Miyagi, toutes touchées par le séisme et le tsunami de 2011.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.